Accueil » La sécurisation foncière, un pré-requis pour le projet agroforestier Afodek – RDC
Publié le 27/10/2015

La sécurisation foncière, un pré-requis pour le projet agroforestier Afodek – RDC

À l’occasion d’une visite du Gouverneur de la Province du Katanga, de l’Ambassadeur de l’Union européenne en RDC, du chef coutumier Kaponda et du Ministre Provincial en charge des Affaires foncières le 20 septembre 2015, le Gret a rappelé l’importance de la sécurisation foncière dans la mise en œuvre du projet agroforestier et de sécurité alimentaire, Afodek, situé dans la province du Katanga. Le Gret apporte son expertise technique dans l’appui à l’installation de familles d’exploitants agricoles sur un espace forestier de 2 000 hectares aménagé pour la culture du charbon de bois et autres cultures vivrières. Objectif : améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des populations tout en répondant aux besoins en bois des grandes villes sans détruire la forêt.

Cette sécurisation foncière, qui se traduit par l’obtention de contrats d’occupation provisoires délivrés par l’administration, est un pré-requis important pour protéger dans la durée les terres valorisées par des plantations pérennes, car les cycles de production prévus de 10 ans doivent conduire à une importante production de charbon de bois de façon durable dès 2022. Or à ce jour, bien que la Chefferie Kaponda ait accordé les terres pour y réaliser l’agroforesterie, seule la moitié du périmètre agroforestier est couvert par des contrats d’occupation provisoires, et les zones déjà couvertes font l’objet de conflits fonciers inquiétants avec d’autres occupants. Le Gouverneur de la province, Moïse Katumbi a demandé à l’exécutif provincial d’accélérer la résolution des problèmes fonciers les plus urgents qui mettent en danger la bonne exécution du projet. À court terme, le Gret recommande une régularisation rapide des contrats d’occupation manquants pour couvrir le périmètre et la création par un arrêté du Gouvernement Provincial d’un « périmètre agroforestier Afodek » englobant toute la superficie occupée par les 150 familles, leurs lots agroforestiers et les lots d’habitation.

En savoir plus sur le projet Afodek