Accueil » Cop 21 : le Gret à Madagascar témoigne sur eau et climat lors d’un événement organisé par les grands syndicats parisiens
Publié le 03/12/2015

Cop 21 : le Gret à Madagascar témoigne sur eau et climat lors d’un événement organisé par les grands syndicats parisiens

Les Grands Syndicats Parisiens (SEDIF – Eau Potable, SIAAP – Assainissement, SYCTOM – Déchets, SIGEIF – Gaz et électricité, SIPPEREC – Energie et réseaux de communication, EPTB Seine Grand Lac, Gestion des inondations) ont organisé un événement parallèle dans le cadre de la COP 2, à l’occasion de la journée consacrée aux enjeux de la résilience et de l’eau le 02/12. Les discussions portaient sur le « 1% solidaire, une réponse pragmatique face au dérèglement climatique ».

Les différents syndicats ont signé un accord le 14 avril 2015 afin de coordonner leurs interventions de solidarité internationale sur des territoires partenaires communs, à partir de leur instrument financier commun : le « 1% solidaire ». Initié par le SEDIF il y a 30 ans, ce mécanisme consiste à allouer 1% du budget des Syndicats à des actions de solidarité internationale, sur leur domaine de compétence, au profit de populations du Sud. Après l’extension du dispositif à l’énergie, ce mécanisme a été étendu au secteur des déchets le 8 juillet 2015.

Des témoignages d’opérateurs de développement ayant reçu le soutien financier des Syndicats Parisiens ont permis de montrer les résultats et l’efficacité de ce dispositif de coopération décentralisée au Cameroun, sur l’île d’Anjouan aux Comores, au Togo et à Madagascar.

Mamisoa Andriamihaja, du Gret à Madagascar a présenté le travail d’appui du Gret à la compagnie nationale de l’eau, avec le soutien du Sedif, pour l’amélioration et le renforcement de l’alimentation en eau potable à Sainte-Marie. Le système d’alimentation en eau potable construit dans les années 60 n’était plus suffisant pour alimenter l’île, en 2014 une nouvelle unité de production a été mise en place en 2014, elle a permis de doubler la capacité de production. En 2015 l’amélioration et l’extension du réseau d’eau du chef-lieu de l’île se poursuit.
Les défis auxquels faire face sont exacerbés par les effets du changement climatique : raréfaction et pollution de la ressource, érosion liée aux évènements climatiques intenses. C’est également à travers l’amélioration des pratiques agricoles, une meilleure gestion des déchets et une gestion intégrée de la ressource en eau que les défis pourront être relevés, grâce à des partenariats entre partenaires du Sud et du Nord.

Les échanges avec la salle et l’intervention des élus ont renforcé l’intérêt d’actions intégrées de solidarité par les Syndicats Parisiens pour accompagner l’amélioration des services publics et la résilience des populations vulnérables.

Voir l’interview de Marc Vezina du Sedif