Accueil » Cop 21 : solutions locales sur eau et climat
Publié le 04/12/2015

Cop 21 : solutions locales sur eau et climat

La Coalition Eau organisait  jeudi 3 décembre un side-event à la Cop 21 de Paris sur « l’eau au cœur des changements climatiques : l’enjeu de l’adaptation des populations, la force des solutions locales ».

Kristel Malègue de la Coalition Eau a rappelé que l’eau était au cœur des enjeux d’adaptation au changement climatique, en tant que cause mais aussi principal vecteur des conséquences du changement climatique : raréfaction de la ressource, dégradation de sa qualité, augmentation des risques de catastrophes naturelles liées à l’eau…M. Redaud de l’association 4D précise que la place de l’eau dans les négociations climatiques a fortement progressé à l’occasion de la COP 21 mais que beaucoup reste à faire : il précise que l’impact d’une augmentation de 2°C sur les usages de l’eau sera considérable à travers une hausse de l’évapotranspiration.

Des témoignages d’opérateurs de développement et d’acteurs de l’humanitaires ont permis de présenter des solutions locales efficaces en matière de gestion intégrée des ressource en eau au Bénin, de valorisation des eaux souterraines pour l’irrigation au Niger ou d’amélioration des capacités de réponse aux catastrophes naturelles en Afghanistan et au Cambodge.

Le Maire de Diawara, une commune Sénégalaise de 15 000 habitants, est revenu sur le partenariat entre cette commune et le Gret depuis 2008, qui a permis la mise en place et le développement de services publics performants d’alimentation en eau et de gestion des déchets. A partir de l’exemple de la gestion des eaux pluviales en cours d’amélioration à Diawara, il a présenté les difficultés que rencontrent les Collectivités pour adapter leurs politiques sectorielles aux effets du changement climatique et notamment la faiblesse d’un cadre sectoriel les incitant à s’impliquer sur ses sujets, la faiblesse des ressources financières locales pour supporter les surcoûts liés à l’adaptation, le besoin de renforcement des capacités des élus et des services communaux sur la question et enfin la nécessité d’améliorer la disponibilité et la fiabilité des données relatives aux impacts du changement climatique.

Les échanges avec la salle ont permis de confirmer ces enjeux, de souligner la nécessité d’intégrer le climat dans les politiques de planification sectorielle à différentes échelles et d’interpeller les politiques sur l’urgence climatique et l’importance d’associer les Collectivités

Voir la fiche solution gestion des eaux pluviales du Gret: “Adapter des outils de diagnostic climatique aux échelles locales : gestion des eaux pluviales des villes saheliennes »