Accueil » Mauritanie : Le Gret se mobilise dans la gestion des déchets
Publié le 29/06/2016

Mauritanie : Le Gret se mobilise dans la gestion des déchets

Le service de collecte des déchets ménagers de la ville de Boghé a été officiellement lancé en mai 2016 dans le cadre du projet « Acteurs locaux de l’assainissement : innovations au Sénégal et en Mauritanie » du Gret. Le lancement a été accompagné d’activités de sensibilisation à l’hygiène et l’environnement et d’actions de communication pour favoriser l’adhésion des habitant-e-s au service. La commune, appuyée par le Gret, a choisi de tester plusieurs modes de dessertes : apport volontaire vers des bacs mobiles pour les quartiers résidentiels moyennement denses, passage de camions à heure fixe dans les zones situées près des routes goudronnées, charrettes à traction asine dans le quartier très dense de Boghé Dow. Les déchets sont ensuite déposés dans une aire de dépôt aménagée, située à la sortie de la ville. Un agent communal assure le suivi du service, la collecte régulière de données afin de renseigner des indicateurs de performance technique et financière, anime la concertation avec les usagers pour prendre en compte leurs attentes, et réalise des rappels réguliers de sensibilisation. Il propose chaque trimestre une analyse de «l’état de santé» du service, dans un premier temps avec l’appui du Gret, puis de manière autonome. Ces résultats seront restitués lors des réunions du cadre de dialogue municipal sur la gestion des déchets, qui doit permettre d’assurer la bonne information de tous les acteurs et la transparence des comptes. En savoir plus sur le projet.

Entre novembre 2015 et avril 2016, le Gret, en partenariat avec Hydroconseil, a réalisé une étude sur les filières de recyclage des déchets à Nouakchott. Financée par la Banque mondiale, elle visait à caractériser l’économie de la filière de récupération des déchets solides et à proposer des recommandations pour son intégration dans la politique de gestion des déchets de la Communauté urbaine. Un travail d’enquêtes a permis d’identifier les acteurs impliqués dans ces activités (récupérateurs, grossistes, industriels), souvent issus du secteur informel. Sept filières de recyclage des déchets ont pu être analysées : plastiques, ferrailles, aluminium, métaux précieux, pneus usagés, déchets d’abattoirs et récupération de récipients. Un atelier de restitution des résultats de l’étude a été organisé en mars 2016 à Nouakchott en présence des personnes du secteur. En savoir plus sur l’étude.