Accueil » Le paysage des entreprises agroalimentaires en Afrique de l’Ouest
Publié le 13/09/2018

Le paysage des entreprises agroalimentaires en Afrique de l’Ouest

Inter-réseaux Développement rural publie dans sa revue semestrielle Grain de sel N° 75 L’aval des filières vivrières, une opportunité pour les agricultures familiales en Afrique de l’Ouest ? de juillet – août, un article consacré au paysage des entreprises agroalimentaires en Afrique de l’Ouest, rédigé par Cécile Broutin et Martine François, expertes des filières agroalimentaires au Gret.

En Afrique de l’Ouest, développer le secteur agroalimentaire permettrait de répondre au double défi d’approvisionnement des marchés urbains et de création de revenus et d’emplois. Quelles sont les caractéristiques et contraintes de ce secteur ? Peut-il jouer un rôle moteur pour l’agriculture familiale (accès au marché et hausse de la valeur ajoutée locale) ?

Les micro-entreprises jouent un rôle central dans l’approvisionnement des villes en visant des marchés de masse. Elles se caractérisent par leur petite taille (activités individuelles ou familiales, 1 à 2 personnes), par la mise en œuvre de procédés simples issus du savoir-faire culinaire souvent transmis de mère à fille. La vente se fait directement, en vrac, dans la rue et sur les marchés de produits secs et humides (prêts à consommer). Elles ont recours à l’artisanat de prestation de services pour les opérations mécaniques (ateliers de décorticage, mouture, râpe, pressage, etc.). Ces atelier sont nombreux en milieux urbain et rural et constituent un secteur d’activité essentiellement masculin. Les produits commercialisés sont souvent d’origine locale et très diversifiés : sorgho, maïs et riz locaux (grains décortiqués, semoules, farines, couscous, bières, etc.), racines et tubercules (semoules, farines, bâtons, cossettes de manioc, etc.), poissons et viandes fumés et/ou séchés, huiles d’arachide ou de palme non raffinées, lait fermenté, beurre, fromage séché, jus de fruit traditionnels, etc. Quelques aliments sont à base de produits importés comme le pain artisanal en milieu rural et les beignets (à base de blé) ou encore le lait caillé (à base de lait en poudre).

Lire la suite.