Accueil » La ville de Creil poursuit son engagement aux côtés de la commune de Nabadji Civol au Sénégal
Publié le 17/10/2018

La ville de Creil poursuit son engagement aux côtés de la commune de Nabadji Civol au Sénégal

© Gret

« La commune de Creil compte plus de cent nationalités », fait remarquer Jean-Claude Cabaret, maire-adjoint de Creil, une ville de 35 000 habitants située dans le nord de la région parisienne. « Son engagement pour la solidarité internationale est ainsi un axe logique au regard de la composition de ses habitants », poursuit-il en faisant référence au lancement de la deuxième phase du projet Eau et assainissement à Nabadji Civol, commune rurale du nord-est du Sénégal de 60 000 habitants.

Après une première phase réussie, qui a amélioré l’accès à l’eau potable de plus de 3 000 personnes et permis la construction de blocs sanitaires dans deux écoles et le marché de la commune, ce sont huit villages sans accès à l’eau et quatre écoles sans toilettes qui pourront bénéficier de cette seconde étape.

Le démarrage de cette nouvelle phase s’est concrétisé le 5 octobre dernier par la signature de la convention opérationnelle par Pierre Jacquemot, président du Gret, en présence du maire-adjoint de Creil et de la chargée de mission des relations internationales, Julie Legrand.

Ce projet, d’un montant total de 506 564 € sur une durée de deux ans, est financé par l’Agence de l’eau Seine-Normandie, l’Agglomération Creil Sud Oise (ACSO), l’Office des forages ruraux au Sénégal (OFOR) et bien sûr les deux collectivités partenaires de Creil et Nabadji Civol. Il est porté localement par cette dernière, appuyée par le Gret et l’ONG Le Partenariat qui assureront l’appui à maîtrise d’ouvrage du projet et la maîtrise d’œuvre.