Accueil » Témoignages d’acteurs de la société civile dans le Delta du Myanmar
Publié le 17/10/2018

Témoignages d’acteurs de la société civile dans le Delta du Myanmar

Depuis 2008, suite au passage du cyclone Nargis, les organisations de la société civile (OSC) se sont multipliées dans la région du Delta, au Myanmar. Durant la période d’intervention d’urgence, la plupart d’entre elles ont eu l’occasion de travailler en lien avec les Nations unies, ainsi qu’avec des organisations non gouvernementales internationales pour apporter une aide en nature aux victimes.

Les OSC birmanes essaient, chacune à la hauteur de leurs moyens et selon des modalités d’intervention qui leur sont propres, de répondre aux besoins des populations locales. « Les organisations de la société civile sont en mesure d’intervenir efficacement à l’échelle des villages, car elles savent identifier et déterminer les priorités des habitants. Elles rencontrent  pourtant des difficultés à faire accepter la transition d’une aide d’urgence vers une aide au développement, plus pérenne mais moins immédiate », souligne U Myint Soe, président de l’Association de développement communautaire du canton de Pyapon, dans la région de l’Ayeyarwaddy.

Les OSC sont si nombreuses dans le Delta qu’elles ne peuvent pas toutes être recensées ; la plupart ne sont même pas enregistrées auprès du ministère de l’Intérieur birman. Dans ces conditions, il est très difficile de connaître le nombre exact d’organisations de la société civile qui interviennent dans le Delta. Ko Aung Tin San, de Pone Yate Sit, une organisation de développement social qui œuvre dans le canton de Bogale, déclare à ce sujet : « L’enregistrement des organisations de la société civile auprès du ministère de l’Intérieur a pourtant de nombreux avantages. La nôtre est enregistrée, ce qui nous a permis de rencontrer le gouvernement régional et les députés. Nous pouvons donc soulever certaines questions concernant les populations locales et faire en sorte que des contrôles et des vérifications soient effectués auprès de certains ministères. C’est un avantage certain. »

Afin de renforcer les organisations de la société civile dans le Delta, le Gret a mis en place un fonds de subventions dans huit municipalités de la région de l’Ayeyarwaddy : à Pathein, Labutta, Bogalay, Mawlamyinegyun, Dedaye, Kyaiklatt, Pyapon et Pantanaw. « Grâce à notre évaluation, nous sommes entrés en contact avec 102 OSC dans la zone de mise en œuvre du projet. Parmi elles, 69 se sont avérées éligibles et ont pu bénéficier de petites subventions », témoigne Daw Moe Moe Khine, coordinatrice principale des fonds du Gret.

Ce projet, rendu possible grâce au soutien financier du Lift, contribue au renforcement des capacités des organisations locales de la société civile grâce à un guichet de financement spécial constitué de petites subventions pour améliorer les revenus, la résilience et l’influence des politiques en faveur des plus pauvres. Les principaux objectifs consistent à instaurer un système de financement durable dans le Delta, et à appuyer la mise en place d’un réseau pour favoriser l’échange de connaissances et les collaborations entre OSC.

En savoir plus sur le projet Delta CSO (en anglais)