Accueil » 3 questions à Ninh Nguyen, représentant du Gret au Vietnam
Publié le 05/02/2019

3 questions à Ninh Nguyen, représentant du Gret au Vietnam

Nguyen Huu Ninh

Nguyen Huu Ninh est le représentant du Gret au Vietnam. Intervenant pour l’Ong depuis vingt ans, il a pu conduire et accompagner des projets aux thématiques variées, comme la nutrition, l’agriculture ou la gestion des déchets. Titulaire d’un master d’expertise économique et de gestion de projets internationaux, Ninh travaille actuellement sur un projet qui vise à renforcer les capacités des acteurs de la filière “gestion des déchets ménagers” (Pro 3). 

Quels sont les principaux enjeux liés à la gestion des déchets au Vietnam, et plus précisément dans la province de Vinh Phuc ? 

À la différence de nombreux pays en développement ou émergents, le taux de collecte des déchets ménagers est relativement élevé au Vietnam, y compris en zones rurales. Cependant, dans le pays – et plus précisément dans la province de Vinh Phuc – un certain nombre de facteurs clés sont à prendre en considération concernant la gestion des déchets.

Le premier enjeu lié à la gestion des déchets au Vietnam est la forte croissance économique du pays. Le taux de croissance annuel moyen de son PIB depuis 2000 équivaut à 6,3 % ! Une bonne santé économique qui se traduit notamment par un accroissement du volume de déchets. Ainsi, en 2012, la quantité de déchets ménagers produits par jour était de 35 068 ; on estime que ce chiffre aura doublé en 2025 pour atteindre 72 909 tonnes par jour (source : Banque mondiale). Cela représente donc une problématique de taille pour le pays.

D’autre part, les sites de traitement font l’objet d’une saturation. Les raisons de cet encombrement excessif sont nombreuses, à commencer par le manque d’investissement et d’espace disponible. Mais ce qui participe également à cette saturation, c’est l’accroissement du nombre de déchets et le fait qu’ils ne sont pas, ou très peu, valorisés. Il est également à noter que ces sites posent des problèmes environnementaux en ne respectant pas les normes de protection de l’environnement.

Enfin, peu de moyens sont mis en œuvre pour assurer le contrôle et la supervision du service de gestion des déchets ménagers.

Quels sont les principaux objectifs du projet Pro 3 ? 

Le projet Pro 3 vise, dans un premier temps, à contribuer à réduire la saturation et l’impact sur l’environnement des sites de traitement des déchets.

Les solutions mises en œuvre sont de plusieurs ordres : l’aménagement optimal de ces sites, le soutien de la filière recyclage et de valorisation des déchets, et enfin l’appui aux autorités locales pour le contrôle et le suivi du service.

Le projet a également pour objectif de renforcer les capacités des acteurs de la gestion des déchets. Pour ce faire, des activités de formation et de sensibilisation sont organisées. Risques au travail, apprentissage du cadre légal, de la gestion des sites de traitement, ou initiation au management, etc. Tous les aspects propres à la gestion des déchets sont abordés. De plus, la création d’un fonds de crédit pour le renouvellement des équipements de collecte des déchets a également été initiée.

Pro 3 doit également encourager le dialogue et les échanges entre les parties prenantes de la gestion des déchets. Pour répondre à cet objectif, différentes actions ont été réalisées, comme la création d’un réseau des opérateurs, l’organisation de voyages d’études, d’ateliers thématiques ou encore de réunions entre les opérateurs et les autorités locales.

Quels types d’appui et d’expertise le Gret offre-t-il en termes de gestion des déchets au Viêtnam ?

Au Vietnam, le Gret apporte un appui financier et technique qui se concrétise par l’amélioration des sites de traitement et de recyclage des déchets ménagers. Ainsi, des sites de compostage, de vermi-compostage et de recyclage des sacs de ciment ont été améliorés par l’ONG, qui a aussi permis l’installation d’une ligne de tri.

 Il faut également souligner les activités de sensibilisation et de formation déployées par le Gret dans le cadre de ce projet. Plusieurs supports de communication et diverses activités ont ainsi été réalisés : messages radio, reportages TV, affichage, animation dans les écoles primaires et secondaires, etc.

Enfin, le Gret fournit un appui au sous-département de la Protection de l’environnement en termes de mises à jour du règlement de subventionnement par la province vers les opérateurs de gestion des déchets. Aussi, l’ONG établit des recommandations pour la province concernant la répartition du budget pour la protection de l’environnement.

Consulter les activités du Gret au Vietnam 
Consulter la fiche projet Pro3