Accueil » Pour un G7 féministe – Communiqué de presse Coordination SUD
Publié le 07/03/2019

Pour un G7 féministe – Communiqué de presse Coordination SUD

G7 – Pour un engagement des grandes puissances en faveur d’une diplomatie féministe

Paris, le mercredi 6 mars 2019 – Depuis janvier 2019, la France assure la présidence du G7 avec en point d’orgue, le sommet des chef·fe·s d’Etat qui se tiendra fin août à Biarritz. Coordination SUD est responsable de l’organisation du C7, autrement dit de la contribution et du sommet de la société civile au G7. A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Coordination SUD invite Emmanuel Macron à approfondir l’ambition politique du précédent G7 et à tout faire pour mettre en œuvre une véritable diplomatie féministe.

Dans les réunions de préparation d’un sommet international, la première prise de contact est toujours importante. Elle permet de commencer un dialogue, d’observer les réactions, l’écoute aux premières demandes, d’affiner ensuite. D’un côté l’équilibre pour les représentantes et représentants du C7 et du W7,  de l’autre les sherpas, 7 hommes, 1 femme. La Global Task force a présenté au nom du C7 ses recommandations sur le genre à la fois par le groupe de travail dédié au sujet mais aussi en intégrant dans chaque thématique une dimension relative à l’égalité femmes-hommes. Nous reviendrons dans un autre article sur les demandes du W7.

« Les femmes et les filles sont les premières touchées par la pauvreté, les conflits, les conséquences du réchauffement climatique, elles sont les premières victimes des violences sexistes et sexuelles qui les empêchent trop souvent de circuler librement, de travailler, de disposer de leur corps selon leur choix. Il est temps que notre monde cesse de faire des femmes des victimes et leur construise enfin la place qu’elles méritent, celle d’être aussi des leaders ! »

Par cette déclaration faite devant les Nations unies en septembre 2018, Emmanuel Macron a inscrit sa présidence sous l’angle de l’égalité femmes-hommes, grande cause du quinquennat.

Lire l’intégralité du communiqué de presse