Accueil » La pépinière urbaine de Ouagadougou livre ses premiers aménagements
Publié le 14/05/2019

La pépinière urbaine de Ouagadougou livre ses premiers aménagements

La pépinière urbaine de Ouagadougou, mise en œuvre par le Gret et Humanité et inclusion (HI) et financée par l’Agence française de développement (AFD), est un dispositif innovant qui permet de concevoir et de réaliser des petits aménagements et équipements urbains transitoires en collaboration avec les populations locales, les organisations de la société civile, mais aussi des concepteurs et des artisans locaux.

Des ateliers de co-conception et premières actions

Ces ateliers visent à donner droit à la maîtrise d’usage, à l’initiative et à la créativité des habitants, des usagers, des organisations de la société civile des quartiers ciblés. Ils servent aussi à favoriser des dynamiques sociales collectives au sein des quartiers, et l’interaction entre tous les acteurs des quartiers et les autorités locales.

Depuis le mois d’avril, quatre ateliers de co-conception ont eu lieu. Ils ont permis d’identifier, avec les participants, les types d’aménagements et d’équipements – pérennes, transitoires ou temporaires – répondant à leurs besoins et nécessaires pour l’animation, la dynamisation et la préfiguration des usages futurs. Ces ateliers sont accompagnés de marches exploratoires et dès le lendemain de leur tenue, de premières matérialisations réalisées dans le cadre de chantiers participatifs : installation de petit mobilier urbain et de modules de signalisations préfabriqués.

Après échange avec la Commune et la mairie d’arrondissement concernée, des restitutions ont été organisées dans les quartiers avec les populations pour partager les résultats et présenter les premières actions pouvant être mises en œuvre très rapidement par la pépinière en collaboration avec la mairie de Ouagadougou : par exemple, la délimitation de terrains de sport avec des pneus, la fermeture de parties des sites à la circulation, le nettoyage des espaces à aménager.

Les restitutions permettent également de présenter les idées d’autres aménagements et équipements (mobiliers, espaces de jeux pour enfants, végétalisation, etc.), plus importants et coûteux, qui feront eux-mêmes l’objet de nouveaux ateliers de co-conception de détail. Enfin, ils servent à débattre et décider collectivement des modalités de gestion des réalisations à mettre en place.

Consulter la page thématique: Villes et décentralisation 
En savoir plus sur les projets du Gret au Burkina Faso