Accueil » Une étude pour évaluer l’efficacité d’une stratégie de prévention de la malnutrition à Madagascar
Publié le 14/05/2019

Une étude pour évaluer l’efficacité d’une stratégie de prévention de la malnutrition à Madagascar

Le Gret et l’Institut de recherche pour le développement (IRD) ont lancé en mars une étude pour évaluer l’efficacité d’une stratégie de prévention des différentes formes de malnutrition chez les jeunes enfants malgaches. Menée dans vingt communes du district d’Amparafaravola, l’étude se fera auprès de 200 enfants suivis depuis l’âge de six mois et s’achèvera en janvier 2020. Ce travail, qui s’inscrit dans le cadre du projet de fortification alimentaire pour les populations vulnérables (PFOA) financé par l’Union européenne, sera réalisé en collaboration avec l’Université d’Antananarivo.

Le jour de son lancement, le 12 mars, tous les acteurs de la lutte contre la malnutrition à Madagascar étaient présents. Une occasion parfaite pour présenter les travaux préliminaires réalisés, ainsi que les orientations stratégiques de l’étude.

En quoi consiste l’étude ?

Les aliments de complément traditionnellement donnés aux jeunes enfants sont souvent d’une qualité nutritionnelle insuffisante et consommés en trop faibles quantités. Des études récentes menées dans la région ont confirmé ce postulat, en montrant notamment une prévalence de petits appétits chez les jeunes enfants. A partir de ces données, des messages-clés de promotion de l’alimentation interactive ont été élaborés pour favoriser les interactions positives entre la mère et l’enfant pendant les repas, permettant d’augmenter les ingérés nutritionnels.

Dans le détail, les 200 enfants suivis bénéficieront d’un paquet d’activités d’hygiène et de soins (WASH) et seront divisés en quatre groupes. Ainsi, le groupe 1, témoin, ne recevra que ces activités WASH, tandis que le groupe 2 bénéficiera en plus d’activités de sensibilisation visant à promouvoir l’alimentation interactive. Le groupe 3 recevra un aliment de complément fortifié en vitamines et minéraux à consommer une fois par jour pendant toute la durée de l’étude. Quant au groupe 4, il recevra l’ensemble des activités : WASH, sensibilisation et aliment fortifié.

A la fin de l’étude, les prévalences d’anémie, de carences en micronutriments et de retard de croissance seront comparées entre les différents groupes. Tous les trois mois, le taux de morbidité, ainsi que les niveaux de développement cognitif et moteur des enfants seront évalués. Ainsi, l’efficacité de la stratégie intégrée à prévenir les différentes formes de malnutrition sera mesurée. En définitive, les résultats de l’étude et les enseignements seront partagés avec tous les acteurs de la nutrition à Madagascar en vue de publications dans des journaux scientifiques.

Cet article a été produit avec le soutien financier de l’Union européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité du Gret et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.

Consulter la page thématique Santé et Nutrition du Gret
Voir les projets du Gret à Madagascar