Accueil » Un an après son lancement, la campagne « mon lait est local » fait parler d’elle !
Publié le 05/06/2019

Un an après son lancement, la campagne « mon lait est local » fait parler d’elle !

Communiqué de presse dans le cadre de la campagne « Mon lait est local ».

1er juin 2019 – Ce samedi 1er Juin 2019, la Journée Mondiale du Lait marque aussi l’anniversaire de la campagne « mon lait est local » en Afrique de l’Ouest et au Tchad qui en seulement 1 an a lancé une dynamique inédite dans la région. Forte de ses premières victoires, la campagne continue son combat pour défendre et promouvoir le lait local.

Lancée le 1er juin 2018 dans 6 pays de la région, le Burkina-Faso, le Mali, le Niger, le Sénégal, la Mauritanie et le Tchad, la campagne a su fédérer d’une large coalition, plus de 15 organisations régionales d’agriculteurs et d’éleveurs, plus de 55 organisations nationales, une organisation faîtière de producteurs laitiers européens (European Milk Board) et 6 ONG internationales. Des alliés de force, rejoints par des ambassadeurs de renommée internationale tels que la chanteuse malienne Oumou Sangaré, la chanteuse sénégalaise Haby Ndour ou encore le chef coutumier le Laarlé Naaba au Burkina-Faso. Des décideurs politiques se sont également engagés en faveur du lait local, comme le Président de la Mauritanie, les ministres des ressources animales dans les 6 pays ainsi que des parlementaires au Niger et au Sénégal.

Les citoyens sont mobilisés et soutiennent activement le lait local en faisant entendre leur voix et en consommant du lait local. Une pétition en ligne qui interpelle le parlement de la CEDEAO pour changer les politiques a déjà recueilli plus de 20 000 signatures, une mobilisation citoyenne exemplaire, à la hauteur des enjeux qui s’exprime d’une part lors des manifestations publiques qui ont animée cette année riche en événements (concours de la femme entrepreneure innovante, concours culinaires, dégustations de produits locaux…) mais également en ligne avec déjà plus de 50 000 internautes engagés sur les réseaux sociaux.

Lire l’intégralité du communiqué de presse

Lire aussi : Quelles évolutions pour la filière lait en Afrique de l’Ouest ?