Accueil » Violences sexistes et sexuelles : les ONG françaises s’engagent – Communiqué de presse Coordination SUD
Publié le 26/11/2019

Violences sexistes et sexuelles : les ONG françaises s’engagent – Communiqué de presse Coordination SUD

Paris, le lundi 25 novembre 2019 Le secteur associatif de la solidarité internationale rassemblé au sein de Coordination SUD s’est doté d’une nouvelle charte éthique partagée, signée à ce jour par une centaine d’organisations. Il s’agit en particulier de réaffirmer l’attachement du secteur au respect des personnes et son engagement dans la lutte contre toutes les formes de domination et de discrimination. Inscrite dans une dynamique collective déterminée, cette initiative se décline en diverses mesures pour accompagner les ONG.    

Adoptée lors de son assemblée générale le 20 juin dernier par Coordination SUD et ses organisations membres, la charte « Une éthique partagée » s’articule autour de huit grands principes dont une partie est consacrée au respect des personnes visant très clairement à prévenir et lutter contre les violences sexistes et sexuelles.

De par cette charte, les associations françaises de solidarité membres de Coordination SUD s’engagent « contre toutes les formes de domination et discriminations, ici et là-bas, en leur sein et à l’extérieur » et à mettre en place « des procédures spécifiques pour prévenir et traiter les cas d’atteintes à l’intégrité physique des personnes, en particulier les violences sexistes et sexuelles. Ces procédures incluent la transparence sur les cas avérés, des mesures internes de sanction et le signalement à la justice ».

La charte éthique de Coordination SUD est un document de référence et se veut également un outil d’animation de sa vie associative autour d’une vision commune, celle d’un monde de solidarité et d’égalité où les droits humains sont indéfectiblement respectés. « Désormais, toute nouvelle adhésion à notre coordination vaudra adhésion à la nouvelle charte. », précise Sébastien Radisson, coordinateur du CLONG-Volontariat et administrateur référent Adhésion de Coordination SUD. Il ajoute qu’« un outil d’autoévaluation sera disponible très prochainement pour faciliter l’appropriation de la charte par nos membres et essaimer la réflexion au sein de leur organisation ».

Lire l’intégralité du communiqué de presse

Contact presse : Bénédicte Bimoko, bimoko@coordinationsud.org – Tél : 01 44 72 03 78 / 07 76 78 15 1