Accueil » Une campagne en faveur d’un accès universel à l’eau et à l’assainissement
Publié le 10/12/2019

Une campagne en faveur d’un accès universel à l’eau et à l’assainissement

Le Gret, en tant qu’ acteur de l’accompagnement aux services essentiels d’approvisionnement en eau potable, d’assainissement et de gestion des déchets, se joint à la campagne « l’eau est un droit » lancée par la Coalition Eau et incite les pouvoirs publics à agir pour un accès équitable et durable aux services d’eau et d’assainissement dans les pays du Sud via la coopération décentralisée.

« L’eau est essentielle à la survie et, avec l’assainissement, aide à protéger le public et la salubrité de l’environnement. Nos corps, nos villes, nos industries, notre agriculture et nos écosystèmes en sont tous tributaires. L’accès à l’eau est un droit fondamental. Personne ne doit en être privé » – António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies.

10 ans après la reconnaissance du droit humain à l’eau potable et à l’assainissement par les Nations unies (Résolution du 28 juillet 2010), les défis restent immenses. Garantir l’accès universel à l’eau et la gestion efficace des ressources en eau est un enjeu majeur et un levier pour la réussite de l’Accord de Paris sur le climat et celle des Objectifs de développement durable fixés par les Nations unies pour assurer une vie digne à tous les habitants de la planète d’ici à 2030. Rappelons qu’aujourd’hui, 2,2 milliards de personnes dans le monde sont encore sans accès à une eau saine et que 4,2 milliards de personnes ne bénéficient pas d’installations sanitaires gérées en toute sécurité, il est urgent d’agir pour un changement de cap ! La France est aussi concernée par les enjeux d’accès à l’eau et à l’assainissement : en Métropole, 1,4 millions de personnes vivent sans accès à des services d’alimentation domestique d’eau potable gérés en toute sécurité et 7,5 millions de personnes ne disposent pas de services d’assainissement sécurisés. En Outre-Mer, les chiffres sont encore plus alarmants. Ce manque d’accès à une eau potable et à l’assainissement a des conséquences lourdes sur la santé, l’accès à l’éducation, l’égalité des genres, l’économie et l’environnement.

C’est dans ce contexte que la Coalition Eau, collectif regroupant 30 ONG françaises engagées pour promouvoir un accès durable à l’eau potable et à l’assainissement pour tous, a lancé le 19 novembre une campagne nationale de plaidoyer : « l’eau est un droit ». Cette campagne a pour objectif d’interpeller les maires, les élu.es locaux, et les candidat.es aux élections municipales de 2020 et les encourager à agir sur leur territoire, mais aussi à l’international, grâce à la coopération décentralisée. Un deuxième volet de la campagne s’adresse aux parlementaires et au gouvernement pour demander l’instauration de politiques cohérentes et ambitieuses en faveur d’un accès universel à l’eau et à l’assainissement.

Le lancement officiel a eu lieu au Salon des Maires du 19 au 21 novembre, où plus de 130 élus, maires ou candidats ont déjà signé le Manifest’eau, un manifeste de cinq engagements concrets pour les droits humains à l’eau et à l’assainissement. La campagne se poursuivra durant l’année 2020 autour de plusieurs temps forts.

Retrouvez le site de la campagne

Lire le communiqué de presse

Voir ou revoir l’intervention de Sandra Metayer, coordinatrice de la Coalition Eau, sur TV5 Monde