Accueil » Développement des pratiques d’hygiène et d’assainissement dans huit communes mauritaniennes
Publié le 23/01/2020

Développement des pratiques d’hygiène et d’assainissement dans huit communes mauritaniennes

Sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction de l’assainissement de Mauritanie, le consortium d’ONG Gret – Adig – Amami met en œuvre depuis 2018 le volet assainissement du projet Aftout Echargui dans la wilaya (région) de l’Assaba. Ce projet, financé par l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne, promeut l’approche d’assainissement total piloté par la communauté (ATPC) et l’hygiène en milieu scolaire dans la province de Barkeol.

Au niveau de cette province, 288 villages et 70 écoles ont été ciblés dans huit communes. La population totale touchée par les activités de promotion de l’hygiène et de l’assainissement s’élève à 72 132 personnes regroupées au sein de 7 080 ménages. De plus, le projet a permis de former et d’équiper 288 comités villageois d’hygiène et 204 maçons.

Début 2018, seulement 903 ménages disposaient de latrines, soit une couverture de 13 %. Fin 2019, cette approche a suscité l’intérêt de la population et a atteint des résultats significatifs. Ainsi, 5 731 nouvelles latrines ont été construites par les ménages sans subvention extérieure ; parmi elles, 88 % sont améliorées (infrastructure durable protégeant l’intimité et limitant la circulation des mouches et des odeurs). La couverture des ménages en latrines, désormais de 94 %, et l’amélioration des pratiques d’hygiène ont permis de réduire l’incidence des maladies diarrhéiques.

Des mesures d’accompagnement et de formation des acteurs ont de plus été mises en œuvre. Ont ainsi été formés 64 clubs d’hygiène scolaire, 92 enseignants équipés par ailleurs de supports de sensibilisation et 90 gestionnaires dotés d’un kit d’hygiène pour faciliter l’usage et l’entretien des latrines.

Les activités d’appui et de suivi des ONG se sont achevées fin 2019. La responsabilité du maintien de cette dynamique d’hygiène et d’assainissement revient désormais aux comités villageois d’hygiène, ainsi qu’aux communes.

 

En savoir plus sur les activités du Gret en Mauritanie

En savoir plus sur nos projets d’assainissement