Accueil » Une nouvelle stratégie de la France pour l’eau et l’assainissement à l’international
Publié le 27/02/2020

Une nouvelle stratégie de la France pour l’eau et l’assainissement à l’international

Après un processus de consultation piloté par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, impliquant notamment la Coalition Eau, la France a récemment adopté une stratégie internationale pour l’eau et l’assainissement pour la période 2020-2030.

Cette stratégie poursuit deux objectifs principaux : l’accès universel et équitable à l’eau, l’assainissement et l’hygiène (EAH), ainsi que la gestion intégrée des ressources en eau à l’échelle des bassins versants.

Pour les atteindre, la France adopte trois axes stratégiques :

  1. Améliorer la gouvernance du secteur de l’eau et de l’assainissement, de l’échelle locale à l’échelle mondiale.
  2. Renforcer la sécurité d’approvisionnement en eau pour tous dans un contexte d’accroissement des pressions sur la ressource et de multiplication des crises liées à l’eau.
  3. Renforcer l’efficacité des moyens et des outils en privilégiant le développement de solutions innovantes et de mécanismes solidaires de financement.

Les deux premiers axes permettent de définir les orientations de l’action française sur l’ensemble des grandes problématiques actuelles, notamment l’accès à l’eau et à l’assainissement, la gestion des ressources en eau ainsi que la préservation des écosystèmes aquatiques. Ces orientations ne sont en revanche pas déclinées selon des objectifs concrets.

L’axe 3 intègre quant à lui des revendications clés du plaidoyer de la Coalition Eau, comme l’importance d’augmenter les financements aux pays les moins avancés ainsi que la part d’aide publique au développement (APD) transitant par les ONG. Cependant, aucune cible chiffrée n’est détaillée. Concernant l’assainissement, la France entend faire en sorte qu’il représente, d’ici à 2030, 50 % de l’APD dédiée au secteur de l’eau et de l’assainissement.

La stratégie intègre de plus un cadre de redevabilité, avec une série d’indicateurs. Bien que partiel, ce cadre permettra de renforcer la transparence de l’action extérieure de la France.

Si l’adoption de cette stratégie répond à une demande de longue date de la Coalition Eau, l’enjeu réside désormais dans sa mise en œuvre. Il est pour cela nécessaire de la faire connaître auprès des services en charge de son application, d’assurer un portage politique fort et d’y consacrer des moyens adéquats.

 

En savoir plus sur le site de la Coalition Eau

Lire en détail la stratégie internationale pour l’eau et l’assainissement pour la période 2020-2030

En savoir plus sur les activités du Gret en matière d’eau et d’assainissement