Accueil » Communs et gouvernance partagée – Concertation autour de la ressource en eau au Sénégal
Publié le 14/04/2020

Communs et gouvernance partagée – Concertation autour de la ressource en eau au Sénégal

Suite à la signature d’une Convention programme établie avec l’Agence française de développement (AFD) en 2019, le Gret a engagé une réflexion sur l’approche par les communs dans une douzaine de ses projets. Nous vous présenterons tout au long de l’année ces différents projets, portant sur une variété de thématiques. Aujourd’hui : le projet Apsu, au Sénégal.

Le projet Agir pour promouvoir et soutenir l’entrepreneuriat dans la vallée du Diobass (Apsu), mis en œuvre depuis octobre 2018 par l’ONG belge Eclosio et le Gret, s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale et à la réintégration dans le bassin arachidier du Sénégal (Parerba), mené par la coopération belge et financé par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne. Bien que ce projet ait pour principal objectif de favoriser le développement d’activités pourvoyeuses d’emplois en milieu rural, notamment dans le secteur agricole, il cherche également à accompagner les populations dans la gestion de leurs ressources naturelles, essentielles au développement d’une activité agricole viable.

Ainsi, à l’échelle de petits périmètres irrigués, et pour pérenniser les investissements effectués par le projet, le Gret a vocation à faciliter la concertation entre les acteurs afin qu’ils définissent ensemble les modalités de gouvernance de leurs aménagements collectifs d’irrigation. Le Gret appuiera également ces collectifs dans l’élaboration, la mise en œuvre et le contrôle de règles de gestion et de maintenance des ouvrages et aménagements hydro-agricoles dont ils disposent. Afin de susciter l’envie de coopérer des producteurs tout en cherchant à comprendre les mécanismes de gouvernance existants dans ces zones, le Gret a parallèlement mis en place une série de jeux, formations et exercices collectifs, destinés à faire émerger le désir de commun.

Si, dans ce projet, le commun en construction est le service d’irrigation, il dépend d’un bien commun, la ressource en eau. Soucieux que le développement du maraîchage s’inscrive dans une démarche globale de durabilité, le Gret a produit en 2019 un diagnostic des ressources en eau des deux communes d’intervention du projet, Notto Diobass et Tassette. Ce diagnostic, restitué auprès d’une trentaine d’acteurs (autorités sectorielles, services techniques déconcentrés, collectivités territoriales, usagers, etc.) puis plus largement diffusé, a souligné la nécessité de mettre en place une gestion intégrée des ressources en eau (Gire) dans les deux communes ciblées. Les acteurs du territoire prennent progressivement conscience de l’état critique des ressources en eau (surexploitation, salinisation) et de l’importance de faire des choix de développement qui tiennent compte des capacités environnementales, mais aussi qui les protègent et les renforcent.

En savoir plus sur les activités du Gret au Sénégal

En savoir plus sur les activités du Gret en lien avec la protection des ressources naturelles

Une approche par les communs pour un monde plus juste et plus durable

Communs et gouvernances partagées – Un dialogue renforcé en Haïti

 

Face à la pandémie de Covid-19, et suivant en temps réel les consignes des différentes autorités locales et nationales, les équipes du Gret ont adapté leurs modalités de travail pour continuer à assurer au mieux leur mission d’intérêt général, tout en agissant à leur niveau pour limiter au maximum la propagation du virus.