Accueil » Renforcer l’accompagnement socio-professionnel des jeunes de Pointe-Noire
Publié le 04/11/2020

Renforcer l’accompagnement socio-professionnel des jeunes de Pointe-Noire

La ville de Pointe-Noire, en République du Congo, a recensé en 2020 un taux de plus de 30 % de jeunes sans emploi, vivant pour la majorité dans les arrondissements les plus défavorisés comme la commune de Tié-Tié. La plupart de ces jeunes n’ont pas – ou trop peu – accès à l’information leur permettant de saisir les opportunités de formation et d’insertion professionnelle, en raison notamment de la défaillance des Circonscriptions d’action sociale (CAS) à assurer leur mission d’accueil, d’écoute et d’orientation. Cela est particulièrement vrai pour la CAS de Tié-Tié, entravée dans son action en raison de l’absence d’un cadre de travail adéquat (moyens humains et financiers insuffisants) et du manque d’équipements et d’outils adaptés.

Le projet Parein, mené par le Gret depuis janvier 2020, et le Groupement interprofessionnel des artisans du Congo (Giac), a mis en exergue les potentialités de la CAS de Tié-Tié. Pour atteindre son objectif global d’améliorer l’insertion socio-professionnelle des jeunes défavorisé·e·s de l’arrondissement, le projet place le service social au cœur de sa vision stratégique et vise donc le renforcement de capacités de la CAS. Les équipes du Gret et du Giac accompagnent pour cela la mise en place d’un cadre de concertation, afin d’inciter une étroite collaboration du service public (porté par la Direction départementale des affaires sociales) avec les centres de formation, les entreprises et autres acteurs sociaux de la ville. Pour Jean-François Poaty Nkouta, chef de la CAS de l’arrondissement 3 Tié-Tié, « cet appui permet à la CAS d’améliorer son positionnement et son rôle d’accompagnateur des personnes en situation de vulnérabilité ».

La CAS de Tié-Tié a, par ailleurs, été équipée en matériel informatique et ses agents sociaux ont reçu une formation pratique. Leur base de données a également été numérisée afin d’assurer un meilleur suivi des publics. Ces derniers ont également participé à un atelier d’échanges de pratiques sur le thème de l’accueil, de l’écoute et de l’orientation des jeunes en situation de vulnérabilité, organisé avec différents acteurs de l’insertion de Pointe-Noire.

 

En savoir plus sur nos activités au Congo

En savoir plus sur les activités du Gret en terme d’accompagnement socio-professionnel des jeunes