Accueil » Face aux inondation récurrentes au Tchad, la ville de Moundou mise sur l’assainissement urbain
Publié le 02/12/2020

Face aux inondation récurrentes au Tchad, la ville de Moundou mise sur l’assainissement urbain

Dans le sud du Tchad, la ville de Moundou et ses 200 000 habitant·e·s subissent des inondations récurrentes s’étendant sur la moitié de la superficie urbaine. Si la ville est dotée d’un réseau de drainage important, celui-ci n’assure cependant pas correctement sa fonction.

 

Dans le cadre du projet de lutte contre les inondations à Moundou (PLIM) lancé en 2018, l’ONG Initiative Développement et le Gret assurent une assistance technique à la ville de Moundou afin d’améliorer son réseau d’assainissement. Ce projet a pour objectif de rendre le système de drainage urbain fonctionnel, nécessitant pour cela d’assurer la capacité de la mairie à curer annuellement les caniveaux et à mettre en place un système de collecte et d’évacuation des déchets de la ville. En effet, « l’obstruction des caniveaux est source de stagnation des eaux, de putréfaction des déchets et de blocage de rues, engendrant de nombreux impacts sur la santé des habitant·e·s et sur l’économie de la ville », explique Frédéric David, responsable de projet du Gret.

Après trois ans de mise en œuvre du projet, des diagnostics et stratégies de gestion de ces deux services environnementaux ont été élaboré, et permettent aujourd’hui à la mairie de planifier le désengorgement des caniveaux principaux et de mettre en place un service pilote de gestion des déchets. Ainsi, 27 kilomètres de caniveaux ont été libérés en trois ans, 48 passages sous voiries ont été aménagés, et 114 nouveaux ouvrages de franchissement ont été posés. Ces très bons résultats sont principalement dus à la mobilisation des services techniques de la mairie, mais également aux associations d’assainissement des quartiers qui ont mobilisé entre 150 et 250 femmes et hommes chaque année.

En parallèle, un camion benne de 12 m³ a été déployé, 7 820 poubelles ont été achetées, et 50 équipements de pré-collecte (combinaisons, gants, chaussures de sécurité, pelles, pioches et chariots) ont été fournis aux opérateurs de pré-collecte de la ville. Les études pour la réalisation de deux aires de transit des ordures ménagères (ATOM) ont également été réalisées et les entreprises prestataires sélectionnées par la mairie. La pose de la première pierre de ces aires a ainsi eu lieu le 28 octobre dernier, en présence des principales autorités de la ville. L’ensemble du service permettra à terme de desservir treize quartiers centraux de la ville, dont les déchets transiteront dans les deux aires réservées à cet effet, avant d’être évacués vers la décharge finale. Un tri sera de plus effectué sur ces aires, permettant la valorisation de certains déchets comme les plastiques et les métaux.

À travers ces actions et les campagnes de communication menées auprès des populations, la commune a su améliorer son image, les habitant·e·s sont maintenant plus enclin·e·s à utiliser les services de gestion de déchets, et les pratiques de dépôts sauvages d’ordures dans l’espace public ont diminué.

Les prochaines étapes consisteront à poursuivre l’extension du service de gestion des déchets, de viabiliser les services annexes, et de continuer le transfert de compétences auprès de la commune et des opérateurs concernés.

 

En savoir plus sur les activités du Gret au Tchad

En savoir plus sur les activités du Gret sur la gestion des déchets

 

Découvrez également :

La plaquette Gestion des déchets

La plaquette Eau potable et assainissement zp-pdl.com https://zp-pdl.com/emergency-payday-loans.php