Accueil » Renforcer la résilience des services publics d’eau potable au Burkina Faso
Publié le 19/04/2021

Renforcer la résilience des services publics d’eau potable au Burkina Faso

La situation sécuritaire à laquelle fait face le Burkina Faso impacte significativement les conditions de vie des populations de certaines régions du pays. Avec la dégradation du contexte sécuritaire, plusieurs villes sont désormais confrontées à l’arrivée massive des populations déplacées issues des zones les plus touchées par l’insécurité. L’arrivée de ces habitant∙e∙s dans les centres urbains des régions de l’Est, du Nord, Centre-Nord et du Sahel, augmentent considérablement la demande vis-à-vis des services d’approvisionnement en eau potable, assurés par l’Office national de l’Eau et de l’Assainissement (Onea), les communes et le ministère de l’Eau et de l’Assainissement (MEA).

Dans le but d’accompagner le gouvernement burkinabè à relever ce défi d’approvisionnement, le Gret et ses partenaires (l’Onea, Solidarités international et le Groupe URD) ont initié le projet de « Renforcement de la résilience des services publics d’eau potable en contexte de crise au Burkina Faso ». Cette initiative, mise en place pour améliorer les conditions de vie des populations des villes couvertes par le projet, a été matérialisée par la signature d’une convention de financement le vendredi 9 avril 2021 au siège de l’Onea à Ouagadougou. D’un montant de 1.500.000 euros, cette convention a été signé par l’Ambassadeur de France, le Directeur pays de l’ONG Solidarités International, le Directeur général de l’Onea et le Directeur général de l’Agence française de développement (AFD).

Financé par l’AFD et USAID, ce projet permettra d’apporter une assistance d’urgence à environ 360 000 personnes en matière d’eau, d’hygiène et d’assainissement.

 

En savoir plus sur les activités du Gret au Burkina

En savoir plus sur les activités du Gret en termes d’eau et d’assainissement