Accueil » Au Burkina Faso, les partenaires du projet Go-In à la rencontre des transformatrices de niébé et de karité
Publié le 05/07/2021

Au Burkina Faso, les partenaires du projet Go-In à la rencontre des transformatrices de niébé et de karité

©Gret

A l’occasion de la quatrième année de mise en œuvre du projet de renforcement des filières niébé, lait et produits forestiers non ligneux au Burkina Faso (Go-In), le comité de pilotage du projet, composé des huit partenaires techniques et des trois partenaires financiers*, s’est réuni les 2 et 3 juin dernier.

Les partenaires du projet ont profité de l’évènement pour visiter une coopérative de productrices de niébé, une unité de transformation de lait local et une unité de production de savons à base de beurre de karité, et ainsi de faire un bilan des premières années de mise en œuvre. Ce fut également l’occasion pour les populations impliquées dans le projet de témoigner de ses effets concrets.

Visite de la coopérative des productrices de niébé Na-Songb-Zanga de Komsilga ©Gret

« Avant, quand on cultivait le niébé, on n’avait pas un lieu aménagé pour stocker tout ce qu’on récoltait et c’était vraiment une difficulté pour nous. Maintenant, grâce au soutien du projet Go-In Burkina, nous avons non seulement des magasins de stockage mais aussi des boutiques pour la vente des produits issus de la transformation du niébé » a ainsi déclaré Nikiéma Awa, Présidente de la coopérative des productrices de niébé Na-Songb-Zanga de Komsilga. Mme Konseïga, Présidente de l’association Femmes unies pour la paix, a quant à elle insisté sur l’appui dont elle a bénéficié pour que son association participe à la foire de Casablanca afin de présenter les produits issus du beurre de karité.

Mme Konseïga présentant l’atelier de transformation du Karité ©Gret

La journée du 3 juin a pour sa part été consacrée à la présentation des résultats atteints par le projet, qui comptabilise déjà un taux de 90 % de réalisations physiques sur ses quatre premières années de mise en œuvre. Une des activités phares, relative à la formation et à la sensibilisation aux pratiques de fauche et de conservation des fourrages, est quant à elle déjà réalisée à hauteur de 95 %.

 

Lire l’article Promouvoir le lait local dans les cantines scolaires de Bobo-Dioulasso

En savoir plus sur le projet Go-In Burkina

En savoir plus sur les activités du Gret au Burkina Faso

 

*Le projet Go-In Burkina est réalisé en partenariat avec l’Agence pour la promotion des petites et moyennes entreprises, agriculture et artisanat (APME2A), l’Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane (APESS), la Fédération des industries agroalimentaires du Burkina (FIAB), La table filière karité (TFK), La table filière lait (TFL), le Roppa et le Fert. Le projet bénéficie du soutien financier de l’Union européenne (UE), du Gouvernement princier de la Principauté de Monaco, et de l’Agence française de développement (AFD).

Le contenu de cet article relève de la seule responsabilité du Gret et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’avis de ses partenaires techniques et financiers.