Accueil » De nouveaux interlocuteurs pour mieux insérer les jeunes sur le marché de l’emploi en Mauritanie
Publié le 23/07/2021

De nouveaux interlocuteurs pour mieux insérer les jeunes sur le marché de l’emploi en Mauritanie

Confection de foyers améliorés dans un atelier de soudure à Nouakchott

Depuis 2019, le Gret et ses partenaires forment des conseiller·e·s d’accompagnement pour favoriser l’insertion socioprofessionnelle des jeunes en Mauritanie, en prenant notamment en compte leurs aspirations professionnelles et l’environnement socio-économique.

Alors que plus de la moitié de la population a moins de 20 ans en Mauritanie, la sédentarisation progressive, la croissance démographique et les phénomènes migratoires entraînent l’arrivée chaque année de 25 000 à 30 000 jeunes sur le marché du travail. Un nombre conséquent que l’économie officielle ne peut absorber.

Selon une enquête menée par l’Office national de la statistique, le secteur informel employait en 2017 près de la moitié de la population active, et peinait à absorber la demande d’insertion grandissante dans le pays. Afin de répondre à ces défis, et particulièrement pour améliorer les conditions d’accès à l’emploi des jeunes et des femmes, le programme Safire est mené depuis 2019 par le consortium composé du Gret et de Caritas dans les wilayas du Brakna, du Trarza, du Gorgol et dans les communes de Riyad et Dra Naïm à Nouakchott.

 

S’engager au plus près de la jeunesse…

Afin d’agir au plus près des besoins, les équipes du programme ont formé des conseiller·e·s à l’accompagnement global des jeunes. Cet accompagnement intègre la prise en compte non seulement des aspirations professionnelles des jeunes mais aussi de leur environnement socioéconomique pour une insertion complète. Ainsi, au niveau des villes de Nouakchott, Rosso, Aleg et Boghé, cinq conseiller·e·s en formation et insertion accompagnent environ 800 jeunes femmes et hommes.

Les conseiller·e·s sont installé·e·s au sein des guichets-emploi mis en place par l’Agence Techghil dans le cadre de la promotion de l’emploi des jeunes par le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Lors de l’inauguration du guichet-emploi de Rosso le 8 juin 2021, le ministre Taleb Ould Sid Ahmed a encouragé les différentes équipes et a renouvelé sa confiance au programme Safire.

Inauguration du guichet emploi à Rosso © Gret

 

En parallèle de leur travail dans ces guichets-emploi, les conseiller·e·s se déplacent à la rencontre des jeunes dans des espaces dédiés et collaborent étroitement avec les inspecteur·trice·s de jeunesse. Cette collaboration avec les structures étatiques s’inscrit dans une démarche d’accompagnement du renforcement de leur mission d’intermédiation pour l’emploi. « Il était crucial que les conseiller·e·s soient au plus près des jeunes afin que ce service d’écoute soit connu. En effet, cela leur permet d’identifier d’autres types de compétences comme l’esprit d’équipe ou la créativité », rappelle Roger Lankoandé, chef de projet du Gret en charge de la coordination du consortium Gret-Caritas pour le programme Safire.

 

… avec une approche sociale et professionnalisante

Les conseiller·e·s du programme ont par ailleurs été briefé·e·s sur la dimension sociale et professionnelle de leur mission. Ils ont notamment été outillés sur la conduite d’entretiens, la réalisation d’enquête sociale, l’appui à la formulation de projet, et le suivi des projets des jeunes avec des supports adaptés.

« Les outils mis à disposition par le programme Safire, comme le guide du conseiller local formation-insertion et les fiches d’identification, d’entretien, de parcours et de suivi ont permis de renforcer nos compétences pour formaliser les projets d’insertion de notre public cible : les jeunes vulnérables », explique Alioune Ba, conseiller en formation-insertion chez Caritas Mauritanie. L’objectif final est de donner toutes les chances aux jeunes de réussir leur insertion socioprofessionnelle, en réunissant les conditions sociales et d’accompagnement nécessaires.

Rencontre d’une jeune femme avec un conseiller en formation-insertion de Caritas Mauritanie © Gret

En savoir plus sur :

 

Le programme SAFIRE, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par 14 ONG dont le Gret et Caritas, a pour objectif de répondre à des problématiques multisectorielles telles que l’emploi des jeunes, l’entrepreneuriat et la sécurité alimentaire en Mauritanie. Le contenu de cet article relève de la seule responsabilité du Gret et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’UE.