Accueil » En Casamance, l’apprentissage se développe au sein des centres de formation professionnelle
Publié le 23/07/2021

En Casamance, l’apprentissage se développe au sein des centres de formation professionnelle

Formation des jeunes en Conduite et maintenance des engins agricoles ©Gret

Les quatre années de mise en œuvre du projet de formation et d’insertion professionnelle QualEmploi, clôturé au printemps 2021, ont permis de former aux métiers para-agricoles plus de 600 jeunes issu∙e∙s des départements de Kolda, Vélingara, Médina Yoro Foulah et de la commune de Diannah Malary en Casamance, dans le sud du Sénégal.

Lancé en juin 2017, le projet QualEmploi – mis en œuvre par le Gret, Enda Graf Sahel et Fodde, et financé par LuxDev et l’Union européenne – a développé un système de formation innovant, en appuyant à la fois les jeunes en formation, mais également leurs maîtres d’apprentissage, le tout combiné à des activités d’alphabétisation fonctionnelle. Les apprenti·e·s ont ainsi été formé·e·s à des métiers porteurs du secteur para-agricole, dans quatre domaines : la transformation des céréales, fruits et légumes ; la fabrication d’outillages et de machines agricoles ; la conduite et la maintenance d’engins agricoles ; l’installation et la maintenance de systèmes d’irrigation connectés au photovoltaïque.

 

Une formation qualifiante reconnue

Dans ces quatre branches, les équipes du projet ont appuyé la production de référentiels de formation et de certification, permettant au total à 463 jeunes d’obtenir un certificat professionnel de spécialité, diplôme homologué par le ministère de la Formation professionnelle depuis 2019 et adapté aux formations de courte durée (6 à 8 mois). Parmi eux, 155 jeunes ont de plus bénéficié d’un appui en équipement (kits de démarrage d’activité) et en formations complémentaires (développement personnel, initiation à l’entrepreneuriat, élaboration de business plan, mise en relation avec les institutions de financières, etc.) afin de leur permettre de définir un projet professionnel viable.

Enfin, les capacités techniques et pédagogique de 148 artisans maîtres d’apprentissage ont été renforcées, leur équipement complété (outillage, matériel de protection, etc.) et douze ateliers réhabilités.

Durant les 46 mois de mise en œuvre du projet QualEmploi, des liens ont été tissés avec huit centres de formation professionnelle (CFP) dans les départements d’intervention. Acteurs clés de la formation professionnelle, ils ont notamment accompagné les formateurs sur les questions de l’enseignement théorique. Les formateurs issus des CFP, les alphabétiseurs et les maîtres d’apprentissage ont ainsi composé des trios complémentaires, au cœur du dispositif de formation proposé par le projet au service des jeunes de Casamance.

Formation des jeunes en Conduite et maintenance des engins agricoles ©Gret

 

Un nouveau projet pour continuer à garantir des formations de qualité

Pour Assane Gueye, président de la Chambre des métiers de Kolda, « l’intégration de maîtres artisans dans le parcours de formation professionnelle a été une riche expérience, permettant aux jeunes formé∙e∙s d’être reconnu∙e∙s et très apprécié∙e∙s par le monde professionnel ».

Conscient que la formation par apprentissage est une des voies pour une meilleure insertion professionnelle des jeunes au Sénégal, et porté par un contexte politique favorable lié à la loi d’orientation de la formation professionnelle et technique inscrite dans le Plan Sénégal émergent (2014-2035), le Gret a ainsi cherché à poursuivre son intervention dans la région. Dans cette recherche, le rôle central des CFP comme maîtres d’œuvre futurs des formations professionnelles par apprentissage est apparu clairement, et se pose comme un élément central d’un nouveau projet visant l’intégration de la démarche de formation par apprentissage dans deux centres de formation professionnelle, à Kolda et Koukané. Le projet Pacifa, lancé pour trois ans en juin dernier, permettra ainsi de poursuivre le rapprochement entre les artisans et les CFP afin de garantir des formations de qualité dans de nouveaux métiers porteurs.

« A la fin de QualEmploi, l’interrogation fondamentale était de savoir comment capitaliser sur cette expérience et pérenniser la formation professionnelle par apprentissage. Ce nouveau projet, dans lequel le CFP est mis en avant, nous permettra de mieux asseoir la démarche de formation professionnelle par apprentissage, notamment dans le secteur agricole », réagit M. Dasilva, chef des travaux du CFP de Kounkané.

Formation des jeunes au métier Installation et Maintenance des Systèmes Irrigués connectés Photovoltaïques ©Gret

 

Dans le cadre du nouveau projet Pacifa, 200 jeunes seront ainsi formé·e·s par apprentissages sur les métiers de conduite et de maintenance des engins agricoles, et sur ceux d’installation et de maintenance des systèmes d’irrigation connectés au photovoltaïque, tandis que les CFP de Kolda et de Koukané renforceront leur capacités et compétences dans la mise en œuvre de formation professionnelle par apprentissage.

 

En savoir plus sur :

Lire aussi :

Le contenu de cet article relève de la seule responsabilité du Gret et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’avis de l’Union européenne ou de LuxDev.