Accueil » Après le séisme, le Gret confirme son engagement pour Haïti
Publié le 23/11/2021

Après le séisme, le Gret confirme son engagement pour Haïti

Le 14 août 2021, un tremblement de terre de 7,2 sur l’échelle de Richter a frappé la péninsule Sud d’Haïti, et tout particulièrement les départements du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes. Le bilan humain et matériel a été particulièrement lourd dans un pays où une crise économique, sanitaire et politique fragilisait déjà les infrastructures et les capacités d’action des autorités locales. Présentes en Haïti depuis 1995, les équipes du Gret redoublent aujourd’hui d’efforts pour accompagner et soutenir les habitant∙e∙s les plus vulnérables.

A la suite de cette catastrophe, le ministère haïtien de la Planification et de la Coopération externe a estimé les besoins totaux de reconstruction à 1 978 063 102 de dollars US, dont 76 % attribués au secteur social, 10 % au secteur productif et 9 % à celui des infrastructures. Bien implanté dans la région à travers plusieurs projets de développement, notamment sur les questions agricoles, de santé communautaire et d’accès aux soins, le Gret a su réagir rapidement.

Evaluer les besoins prioritaires

Dans ce contexte, les équipes du Gret ont mené en septembre 2021 une mission auprès des autorités locales des communes du Sud et de la Grand’Anse pour évaluer les dégâts de la catastrophe, mais aussi échanger et recenser leurs attentes prioritaires, analyser la faisabilité de certaines actions et définir les besoins les plus pertinents des communes visitées.

Evaluation post-désastre – Ministère de la Planification et Coopération Externe.

Les échanges engagés par les équipes du Gret avec les mairies de chacune des communes touchées, ont permis d’identifier les principales problématiques :

Urbanisme et aménagement du territoire

Les contraintes naturelles (relief, rivière, mer) pesant sur le développement des centres-villes et leur grande vulnérabilité aux inondations.

Habitat et logement

De lourds manquements en termes de réglementation des constructions ont été identifiés, dus notamment au manque de formation et de qualification adéquate mais aussi à un manque de moyens financiers permettant une planification réellement efficace.

Agriculture et protection de l’environnement

Les sols sont très exposés aux effets de l’érosion, et le déboisement de certaines zones ont entraîné des dégâts irrémédiables, tels que le lessivage de la couverture végétale, et reste l’une des plus grandes menaces pour l’environnement de ces communes. Enfin, le manque de moyens, de sites dédiés, ou de sensibilisation des populations à la gestion des déchets entraînent des pollutions multiples et pérennes des sols, de la mer et des cours d’eau.

Dégâts du séisme ©Gret

 

Une démarche collaborative pour accompagner les habitant∙e∙s et les autorités locales

Grâce aux constats réalisés sur le terrain avec ses partenaires et à son expérience dans des projets d’aménagement et de reconstruction de l’habitat suite au tremblement de terre de 2010, le Gret a concentré son soutien sur ces aspects. Un Centre d’appui à la reconstruction a ainsi été mis en place, permettant de centraliser et planifier les actions à entreprendre, mais aussi de développer la formation des technicien∙ne∙s du BTP ainsi que de sensibiliser les populations à l’importance du respect des normes.

Le Gret a décidé d’établir une réponse sur la base d’une logique de co-construction, en travaillant avec les différentes parties prenantes. Les leçons tirées des catastrophes déjà vécues par le pays ont orienté les équipes vers une collaboration avec les autorités locales et la prise en compte nécessaire d’un partage des enjeux avec les habitant∙e∙s.

Malgré l’urgence, et en parallèle de la recherche de nouveaux financements, le Gret souhaite mettre en place des solutions durables et pertinentes pour les populations via une concertation inclusive, élément central pour la durabilité du projet.

Dégâts du séisme ©Gret

 

Haïti vit des moments difficiles et les populations frappées de plein fouet par les crises multiples ont besoin de se projeter sur le long terme et d’être intégrées aux projets d’amélioration significative de leurs conditions de vie. C’est en ce sens que le Gret poursuit son travail aux côtés des autorités locales et de la société civile, pour un développement co-construit, inclusif et endogène.

 

En savoir plus sur les actions du Gret en Haïti

Des leviers pour améliorer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Haïti

Accompagner les jeunesses à devenir actrices de leur insertion et du développement de leurs territoires