Accueil » Des farines infantiles obtiennent leur certification nationale
Publié le 23/11/2021

Des farines infantiles obtiennent leur certification nationale

Dans le cadre de  son programme de prévention de la malnutrition, le Gret appuie les Etats dans la création et la mise en place de normes nationales encadrant la qualité des farines infantiles destinées aux enfants de 6 à 24 mois. En 2021, ce processus a abouti à la certification des farines infantiles Koba Aina à Madagascar et Misola au Niger, une vraie garantie de qualité aussi bien pour les consommateur∙rice∙s que pour les producteur∙rice∙s.

Pour lutter contre la malnutrition infantile, le Gret développe également depuis une vingtaine d’années, en partenariat avec le secteur privé local et les institutions nationales, des aliments locaux fortifiés à moindre prix, adaptés aux besoins nutritionnels des enfants et à leurs habitudes alimentaires.

 

A Madagascar, la référence Koba Aina

Dans le cadre du Projet de Fortification alimentaire pour les populations vulnérables* de Madagascar, le Gret collabore avec le Bureau des normes de Madagascar et l’Office national de nutrition pour élaborer une norme nationale de qualité sur les farines infantiles. Cette norme définit les règlementations adaptées en matière de production et de commercialisation d’aliments fortifiés, et la certification des produits s’y rattachant. La norme malagasy NMG 103-5 a ainsi été élaborée par un Comité technique de normalisation et validée en 2019. L’équipe du Bureau des normes de Madagascar (BNM)a conduit une formation sur le processus de certification dont plusieurs producteurs locaux de farine infantile à Madagascar ont bénéficié.

La norme malagasy NMG 103-5 s’applique aux farines infantiles destinées à la consommation des enfants de six à vingt-quatre mois, et éventuellement au-delà. Elle a été conçue sur la base des références internationales et des textes réglementaires nationaux et décrit les caractéristiques requises en termes de qualité nutritionnelle et sanitaire.

Le certificat de conformité par rapport à la norme NMG 103-5 à Koba Aina, ©Gret

Pour Séraphin Razafimahafaly, directeur général du Bureau des normes de Madagascar (BNM), « La normalisation est incontournable dans la lutte contre la malnutrition. Raison pour laquelle le BNM et toutes les parties prenantes nationales, entre autres les consommateurs, les producteurs, les organismes d’appui et les départements ministériels, ont mis en place la norme malagasy pour la farine infantile. L’opérationnalisation du processus de certification selon la norme NMG 103-5 fait partie des activités d’application de la Loi 97-024 du 14 août 1997 portant sur le régime national de la normalisation et de la certification des produits, biens et services. »

Ayant rempli les exigences de la norme malagasy sur les farines infantiles en tant qu’aliment de complément au lait maternel, la Koba Aina commercialisée par l’entreprise sociale malgache Nutri’zaza est la première farine infantile malgache à être certifiée localement et à porter la marque de conformité NMG décernée par le Bureau des normes de Madagascar.

Remise du certificat de conformité par le Directeur général du BNM au Directeur général de Nutri’zaza, ©Gret

 

Une certification historique pour Misola au Niger

Dans le cadre du Projet d’appui à la fortification alimentaire au Niger*,  le Gret s’est rapproché de l’Agence nigérienne de métrologie et de certification (ANMC) pour appuyer la certification de farines infantiles locales à la norme nigérienne NN 01-XXX-17. Cette norme, développée avec l’appui du Gret, a été adoptée par le gouvernement en 2017.

Dans ce processus, un diagnostic de qualité a été conduit afin d’identifier les forces et faiblesses des unités de production de la farine infantile locale Misola destinée aux enfants de 6 à 24 mois. Un plan de renforcement a ainsi été élaboré et a permis plusieurs avancées. Des formations ont été initiées auprès d’une centaine de transformatrices de farine dans différentes régions du pays, tandis qu’un suivi de proximité de contrôle qualité a été mis en place au sein des unités de production. Conformément au plan d’analyse qualité défini dans la norme de spécification des farines infantiles et le cahier des charges de Misola qui s’y réfère, des contrôles de qualité en laboratoire sont conduits périodiquement afin de s’assurer de la qualité des produits.

Groupe de femmes membres d’unités de production de la farine Misola certifiée au Niger, ©Gret

La mise en œuvre de l’ensemble des recommandations et le contrôle de la qualité des farines a abouti à l’octroi de la certification de conformité à la farine infantile Misola en août 2021. Pour marquer cet événement, une cérémonie officielle présidée par le secrétaire général du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des jeunes a été organisée au sein de l’Agence nigérienne de métrologie et de certification.

Jeunes consommateurs de Misola à Niamey, ©Gret

 

* Le Projet de fortification alimentaire pour les populations vulnérables est financé par l’Union européenne et la Principauté de Monaco.

*Le Projet d’appui à la fortification alimentaire au Niger est financé par l’Union européenne, la Principauté de Monaco et l’Agence Française de Développement.

En savoir plus sur :

Le contenu de cet article relève de la seule responsabilité du Gret et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’avis de l’Agence française de développement, de l’Union européenne et du gouvernement de la Principauté de Monaco.