Accueil » Projets » Amélioration de la santé en milieu rural par une approche de l’assainissement amélioré basée sur le marché local
ASAP Tambacounda

Amélioration de la santé en milieu rural par une approche de l’assainissement amélioré basée sur le marché local

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2017 31/12/2020 1 290 378 € Gouvernement du Sénégal, Union européenne ( UE )

Partenaires

Partenaire(s) Sud : ARD de Tambacounda

Projet

Situé à l’est du Sénégal, la région de Tambacounda est l’une des zones du pays les moins bien loties en termes d’assainissement : seuls 5,5 % des ménages ont accès à l’assainissement amélioré, tandis que 58,8 % disposent d’installations non améliorées. De plus, 35,6 % des ménages n’auraient pas accès aux toilettes et pratiqueraient la défécation à l’air libre.

Ce contexte engendre un environnement sanitaire précaire, favorisant l’indisponibilité de la main d’œuvre productive, le bouleversement de la scolarité des enfants et par conséquent la perte d’importants moyens économiques.
Le projet ASAP est mis en œuvre dans la région de Tambacounda en réponse à cette situation. ASAP est en effet l’un des projets pilotes réalisés dans le cadre de l’application du plan d’action de la Stratégie Nationale d’Assainissement Rural (SNAR, horizon 2014-2025). Cette stratégie favorise la collaboration entre l’Etat et les ONG. Elle oriente les acteurs vers le développement du secteur privé local et des mécanismes de financements innovants, plutôt que vers le recours aux subventions.
Le Gret, en partenariat avec l’Agence Régionale de Tambacounda (ARD), s’est appuyé sur ses expériences passées pour proposer une approche basée sur le marketing de l’assainissement.

 

La stratégie du projet

La stratégie de mise en œuvre du projet ASAP repose sur quatre volets complémentaires :

  • Le premier est le renforcement des capacités des acteurs de mise œuvre : services techniques de l’Etat, ARD, communes d’intervention.
  • Le second porte sur la sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement au sein des ménages et des écoles. L’intérêt de cette orientation est qu’elle permettra aux cibles, en particulier les ménages, de prendre conscience des inconvénients sociaux, économiques et sanitaires d’un manque d’assainissement et de l’intérêt d’investir dans des installations d’assainissement amélioré.
  • Le troisième volet, celui du marketing de l’assainissement, est l’épine dorsale de la stratégie. L’objectif est de mettre à la disposition des opérateurs économiques, à travers les sanimarchés, tous les outils nécessaires pour la commercialisation de produits d’assainissement amélioré, adaptés aux réalités socio-économique et environnementales des populations. Grâce aux campagnes de communication marketing, l’ensemble des ménages de la zone auront connaissance de l’offre en installations sanitaires améliorées et à bas coût proposée par les sanimarchés, des avantages offerts par ces installations et des modalités d’achat et de paiement. Les ménages seront alors plus enclins à investir dans les dispositifs d’assainissement autonome.
  •  Le dernier volet, enfin, porte sur le suivi-évaluation et la capitalisation des acquis de ce projet.

 

Objectifs du projet

Le projet a ainsi pour objectifs :

  • D’améliorer durablement la santé et les conditions socio-économiques des populations rurales de la région de Tambacounda ;
  • D’augmenter le taux d’accès à un assainissement amélioré au travers d’une approche innovante basée sur le développement du marché local de l’assainissement.

Pour ce faire :

  • Les maires et les conseillers municipaux des 15 communes rurales de la zone d’intervention du projet seront accompagnés dans la définition des priorités en matières d’assainissement.
  • 3 500 ménages et les élèves de 250 écoles de la zone d’intervention adopteront les bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement.
  • 3 500 ménages ruraux auront accès à des installations d’assainissement améliorées.
  • 10 opérateurs privés de sanimarchés seront recrutés, formés et accompagnés dans la production et la commercialisation des installations d’assainissement améliorées à domicile.

 

Les résultats attendus

Au terme des 35 mois de mise en œuvre du projet ASAP, les trois résultats suivants sont attendus :

  • Les acteurs locaux en charge de l’assainissement sont renforcés dans leurs responsabilités, et leurs compétences sont reconnues ;
  • Les bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement sont adoptées dans les villages des 15 communes d’intervention du projet ;
  • 35 000 personnes ont accès à un assainissement amélioré à domicile, à travers des mécanismes innovants de diffusion et de financement des produits d’assainissement.

En savoir plus sur le travail des opérateurs locaux de saniamarchés

Retour