Accueil » Projets » Amélioration des services d’eau et d’assainissement d’Ambodifotatra phase 3 (Sainte-Marie, Madagascar)

Amélioration des services d’eau et d’assainissement d’Ambodifotatra phase 3 (Sainte-Marie, Madagascar)

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2015 31/12/2016 397000 € Agence de l'eau Seine Normandie, SEDIF

Projet

Haut lieu de l’implantation coloniale française (présente dès le xviiie siècle) le bourg d’Ambodifotatra est le chef-lieu de la commune urbaine de Sainte-Marie. Avec environ 7 000 habitants, il s’agit de la seule agglomération un tant soit peu urbaine de l’île. Elle abrite un marché permanent, des banques, un supermarché, une station essence ainsi que de nombreux hôtels.

Ses habitants sont approvisionnés en eau par un système défaillant actuellement encore sous gestion de l’entreprise publique Jirama. Si certaines infrastructures datent de la période coloniale (captage à Sahamanoro) la plupart du réseau actuellement en place est postérieur à 1978.

Un investissement important réalisé par l’État malgache sur ses fonds propres a permis de réaliser quelques infrastructures qui auraient dû améliorer notablement cet état de fait : il s’agissait d’un captage en rivière, d’une station de traitement conventionnelle et d’un réservoir sur tour de 200 m3. Des travaux financés par le Sedif et réalisés par la Jirama avec l’appui du Gret ont permis sur la période 2013-2014 de rendre ces équipements opérationnels et reliés. Cela augmente notablement la capacité de production en eau de l’agence Jirama locale.

Cependant, le réseau en place est vétuste et la distribution insuffisante. Pour que le service soit durable il faut que la ressource le soit également. L’assainissement du bourg quand à lui n’a pas fait l’objet d’activités dans les phase précédentes du projet.

La troisième phase comprend trois volets :

  • Réhabiliter le réseau de distribution existant et le densifier de manière à rapprocher le réseau des ménages et de donc de réduire les coûts de connexion, améliorer la qualité du service en renforçant la qualité de sa gestion
  • Élaborer et mettre en place un mécanisme de paiement pour services environnementaux permettant de durablement protéger la ressource (et d’éviter l’évolution de l’actuelle mosaïque forestière en une savane dégradée).
  • Améliorer l’accès à l’assainissement des habitants du bourg d’Ambodifotatra ainsi qu’à ceux du bassin versant de l’Antsaha (celui de Sahamanoro est inhabité).
Retour