Accueil » Projets » Appui au projet ZAC de gestion concertée des ressources crevétières à Madagascar – ZAC Crevettes
Projet ZAC

Appui au projet ZAC de gestion concertée des ressources crevétières à Madagascar – ZAC Crevettes

Date de début Date de fin Budget Financement
01/07/2005 30/12/2007 104823 € Agence française de développement (AFD), GAPCM (Madagascar)

Partenaires

Partenaire(s) Nord : AFVP, Armeris

Partenaire(s) Sud : Océan Consultant

Projet

La concurrence entre pêche industrielle et pêche traditionnelle a été à l’origine d’un projet de « Zone d’Aménagement Concerté » à Madagascar qui avait pour objectifs de tester un dispositif de gestion concertée de la ressources crevetière. La maître d’ouvrage de ce projet financé par l’Agence Française de développement était assurée par la Direction nationale des pêche du ministère de l’Agriculture de Madagascar. Sa maîtrise d’œuvre été confiée au Groupement des aquaculteurs et des pêcheurs de crevette de Madagascar qui réunit les sociétés industrielles du secteur, qui lui même, pour le réaliser, a fait appel à un groupement associant le bureau d'étude malgache Océan Consultant et l'AFVP. Le Gret, associé à un bureau spécialisé en halieutique, Arméris, a été chargé d'apporter un appui méthodologique à ce projet sous la forme de missions régulières d'appui.

Le projet initié en 2005 s’est terminé fin 2007. Les dernières missions du Gret ont aidé l’éaquipe projet à concevoir et a mettre en œuvre une démarche de capitalisation.

L’équipe ZAC a travaillé, dans trois régions de Madagascar, à animer une concertation entre ces acteurs qui est quelque chose d'assez nouveau à Madagascar. Le dialogue entre la pêche industrielle et la pêche « traditionnelle » met en jeu des acteurs différents, ayant des positions très inégales et des intérêts divergents. Sans pouvoir s’appuyer sur des repères et des expériences préalables solides, dans un environnement institutionnel peu favorable, elle a cherché à construire un dialogue entre acteurs, à promouvoir la concertation, à favoriser des mesures consensuelles de gestion de la ressource.. Le projet devait permettre de tirer des leçons et laisser un certain nombre de repères pour son extension à d'autres zones et/ou sa reproduction dans d'autres pays. Pour cela, un important travail de suivi et d’enregistrement détaillé des activités du projet, et notamment de fiches rendant compte des débats ayant eu lieu à chacune des réunions de concertation e a été réalisé par l’équipe. Celle-ci a ensuite mené avec l’appui du Gret un travail de capitalisation qui a donné lieu à un publication électronique sur le site du Gret.

 

 

Retour