Accueil » Projets » Assainissement de base et eau pour la santé améliorée
ABSA Tambacounda

Assainissement de base et eau pour la santé améliorée

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/10/2019 31/10/2021 392 000 € Agence de l'eau Rhône, Méditerranée, Corse, CSI- Coopération et solidarité internationale, Grand bassin de Bourg-en-Bresse, Syndicat intercommunal de distribution d'eau de la moyenne Reyssouze

Partenaires

Partenaire(s) Sud : ARD de Tambacounda, Intercommunalité KKGB

Projet

Située à l’est du Sénégal, la région de Tambacounda est l’une des zones du pays les moins bien loties en termes d’assainissement et accès à l’eau potable, avec respectivement 17 et 51 % de taux de couverture tandis que les moyennes nationales sont de 51,7 et 81,4 %.

 

Soucieux de l’amélioration des conditions économiques et sanitaires des populations, les maires des communes de Koar, Kothiary, Goumbayel et Bala, regroupées au sein de l’intercommunalité KKGB, l’ARD de Tambacounda et le Gret ont été à l’initiative du projet ABSA. Le volet eau potable se place en complémentarité de grands projets, et s’intéresse aux petits et moyens villages, à travers le remplacement de puits améliorés ou pompes à motricité humaine par des petits forages solaires qui alimenteront des mini-réseaux équipés de bornes fontaines. En termes d’assainissement des eaux usées, le projet se concentre sur les  établissements scolaires, les cases de santé, certains lieux publics (marchés, gares routières) ainsi que les ménages vulnérables.

 

La stratégie du projet ABSA

La stratégie de mise en œuvre du projet ABSA repose sur quatre piliers complémentaires :

  • le premier concerne le renforcement des capacités des élus des communes du KKGB, des enseignants et du secteur privé local de l’eau et assainissement ;
  •  le second porte sur la sensibilisation à l’hygiène, à la protection de l’environnement et à la gestion de la ressource en eau ;
  • le troisième pilier concerne la stratégie de marketing social pour la promotion et la vente de latrines améliorées ;
  • le quatrième concerne le dispositif de suivi-évaluation et capitalisation du projet.

 

Les objectifs du projet

Le projet a pour objectifs premiers :

  • D’améliorer l’accès à l’assainissement de qualité en milieu rural à travers des services d’assainissement durables ;
  • D’améliorer l’accès à l’eau potable en milieu rural.

 

Les résultats attendus

Au terme du projet,

  • 2 000 personnes bénéficieront des services d’eau potable améliorés.
  • 825 ménages seront équipés en latrines améliorées.
  • 46 blocs sanitaires seront construits dans des lieux publics, principalement des écoles primaires et des postes de santé.
  • 18 000 personnes seront sensibilisées aux bonnes pratiques en matière d’hygiène et à la préservation de l’environnement.
  • 120 élus des communes disposeront d’une vision stratégique de l’eau et de l’assainissement sur leur territoire, et de capacités renforcées en matière de suivi et de régulation des services. Ils seront renforcés dans leur rôle de décideurs en matière d’eau potable et d’assainissement et seront en mesure de réaliser un plaidoyer au niveau du réseau des collectivités locales, des services techniques et au niveau national.
  • 4 cadres locaux de concertation eau/assainisement mis en place.
  • Des investissements prioritaires en eau potable et en assainissement seront réalisés dans chaque commune, améliorant directement les conditions de vie des populations. Le secteur privé local de l’eau/assainissement sera renforcé pour proposer des services de qualité.
  • Les populations et élèves des quatre communes seront sensibilisés à l’hygiène et à l’environnement.

 

 

Retour