Accueil » Projets » Contribution aux éléments de la phase préparatoire du processus du plan national d’adaptation

Contribution aux éléments de la phase préparatoire du processus du plan national d’adaptation

Appui technique

Date de début Date de fin Budget Financement
01/07/2019 31/03/2020 221 790 € €

Projet

Si la Tunisie a réussi jusqu’à aujourd’hui à maintenir un haut niveau de sécurité alimentaire c’est principalement grâce à ses agriculteurs, éleveurs et pêcheurs dont la production couvre une grande partie des besoins nutritionnels de la population. Mais c’est aussi le résultat de politiques publiques volontaristes favorisant l’accès aux aliments de base à des prix subventionnés pour les populations urbaines et à la capacité de générer des revenus suffisants en devises (à partir des exportations agricoles et des autres secteurs de l’économie) pour importer certains produits alimentaires de base (principalement blé tendre).  Néanmoins, depuis une quinzaine d’années on constate une détérioration progressive de ces équilibres sous l’effet de plusieurs facteurs: un essoufflement de la vitalité de l’agriculture, qui s’explique en partie par la baisse de la fertilité des sols ; une augmentation tendancielle des prix des produits alimentaires importés (depuis 2007) et une diminution de la capacité nationale à générer des devises, ce qui met sous tension le maintien d’une offre alimentaire suffisante ; une crise de l’emploi dans les zones rurales et urbaines qui tend à élargir les poches de pauvreté préexistantes et donc les difficultés d’accès aux aliments pour une fraction plus importante de la population.

Dans ce contexte particulièrement complexe, il apparaît essentiel d’accompagner la réflexion nationale et la transition vers l’adaptation du modèle agricole face aux menaces que fait peser le changement climatique sur les systèmes de production et la sécurité alimentaire du pays. Depuis 2007, la Tunisie s’est efforcée de se doter d’une stratégie nationale de l’agriculture face au changement climatique. Pour ce faire le MARHP a sollicité l’appui de la facilité « Adaptat’Action » afin d’élaborer le volet « Sécurité alimentaire » du futur Plan National Adaptation tunisien.

L’étude a pour objectif d’appuyer le gouvernement pour faire évoluer de façon concertée les approches de politique agricole en vue de promouvoir une agriculture plus résiliente au climat et capable de renforcer la sécurité alimentaire nationale. Pour ce faire, l’approche retenue suit une démarche intégrée en 3 étapes, reposant sur une chaîne de modélisations agro-climatiques, où les résultats d’une étape serviront de données d’entrée à l’étape suivante. Après avoir réalisé les tâches préparatoires de lancement et cadrage de la mission (Etape 0), les activités seront organisées comme suit : 1) Analyse des effets des scénarios climatiques ; 2) Évaluation des facteurs de vulnérabilité au climat et identification des options ; 3) Evaluation des options d’adaptation.

Retour