Accueil » Projets » Convergences et conflits d’intérêt entre les paysans et les consommateurs : l’exemple de la Guinée

Convergences et conflits d’intérêt entre les paysans et les consommateurs : l’exemple de la Guinée

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2009 31/12/2009 10000 € Comité Français de Solidarité Internationale ( CFSI )

Partenaires

Partenaire(s) Sud : CNOSC (partenaire) Conseil National des Organisations de la Société Civile de Guinée

Projet

A deux reprises en 2007 et 2008, le Gouvernement de Guinée Conakry a choisi de fermer ses frontières à l’exportation des produits alimentaires afin de réguler les prix des marchés intérieurs et d’améliorer l’accessibilité des produits de première nécessité aux consommateurs urbains. Certains paysans ont vu les débouchés pour écouler leur production se réduire. Ils ont parfois perdu une grande partie de leur récolte sur pied, faute de marché solvable en Guinée (ex. pommes de terre) ou ont vendu à perte (producteurs et commerçants de riz). Face à cette apparente contradiction entre les intérêts de deux parties de la société civile, le CFSI a proposé de travailler avec le Conseil National des Organisations de la Société Civile de Guinée (CNOSC) afin d’affiner la perception des enjeux, des antagonismes, des points d’accord possibles, trouver des pistes pour surmonter ces clivages et rapprocher les positions des acteurs de la société civile dans le cadre des plaidoyers, et enfin améliorer la cohérence des actions de coopération qui visent les paysans et les consommateurs urbains. L’objet de cette étude, réalisée par le Gret, en collaboration avec le CNOSC, est d’illustrer, par l’exemple de la Guinée Conakry, les clivages et les ponts entre les diverses catégories d’acteurs, et d’identifier des pistes pour construire un développement qui prennent en compte les besoins des différents acteurs. L’étude repose sur (i) une analyse documentaire sur le contexte guinéen, les filières agricoles ma-jeures, la production et la consommation alimentaire et sur (ii) la réalisation de deux études de cas Le premier cas relatif au clivage entre les intérêts des consommateurs et des producteurs, porte sur l’application des mesures de restriction de sorties des denrées alimentaires pour faire face aux crises sociales et politiques liées à la baisse de pouvoir d’achat des consommateurs et leurs impacts sur deux productions, le riz et la pomme de terre. Le deuxième cas, relatif à la convergence de vue entre les producteurs et les consommateurs étudie la place des commerçants dans les filières alimentaires et leurs relations avec les deux groupes d’acteurs, plus particulièrement dans les filières riz, manioc et igname. En plus d’une analyse des données quantitatives disponibles, cette étude a pour objet d’exposer le point de vue des acteurs afin de comprendre la construction de leur prise de position, et trouver des pistes de rapprochement entre leurs intérêts. Pour ce faire, deux types d’entretiens avec les acteurs ont été réalisés : - des entretiens à Conakry avec la société civile, les organisations paysannes, les ministères de l’Agriculture et du Commerce, les syndicats, les commerçants, - des rencontres en région, réalisées par le CNOSC à travers ses démembrements régionaux, avec trois catégories d’acteurs : les producteurs, les commerçants et les consommateurs. Un atelier de restitution a été organisé à Paris en présence de représentants du Cnosc en septembre 2009. Le CFSI a bénéficié d’appuis financiers du MAEE, AFD et de la Mairie de Paris pour la réalisation de cette étude et de l’atelier.
Retour