Accueil » Projets » Dynamiques agricoles en zones d’influence urbaine en Asie du Sud-Est (Vietnam, Cambodge) : compétition sur les ressources et création de nouveaux marchés autour des villes secondaires
INCO-RURB-ASIE

Dynamiques agricoles en zones d’influence urbaine en Asie du Sud-Est (Vietnam, Cambodge) : compétition sur les ressources et création de nouveaux marchés autour des villes secondaires

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2002 31/12/2007 944836 € Union européenne ( UE )

Partenaires

Partenaire(s) Nord : FaFo (Norvège), INRA, Université catholique de Louvain (Belgique)

Partenaire(s) Sud : Cedac (Cambodge), VASI (Viet-Nam)

Projet

Ce projet de recherche lancé en 2001 avec l’appui financier de l’Union Européenne avait pour objectif d’analyser les dynamiques des espaces ruraux dans les zones d’influence des centres urbains secondaires de deux pays d’Asie du Sud-Est, le Cambodge et le Vietnam, qui ont récemment libéralisé leur économie et redistribué les terres, et connaissent une forte croissance économique. Il s’agissait d’analyser les effets différentiels du développement des villes secondaires sur les espaces ruraux environnants, en termes de restructuration de l’espace et de dynamiques foncières, d’une part, d’évolution des demandes des consommateurs et de capacité des agricultures locales à y répondre, d’autre part. Et, sur la base de ces analyses, de contribuer aux débats sur l’équilibre villes campagnes dans les stratégies nationales de développement et les politiques d’aménagement du territoire. Ce projet a été mené en partenariat entre des structures de recherche Nord/Sud (UCL, FAFO, INRA, CEDAC, CASRAD/RUDEC). La coordination scientifique, administrative et financière de l’ensemble du projet a été assurée le Gret qui effectue également et plus spécifiquement le suivi du volet dédié aux questions foncières et dont l’objectif est d’analyser les dynamiques foncières et les évolutions des structures d’exploitation agri-coles dans quelques sites d’étude (transmission, fragmentation ou concentration des exploitations ; acteurs et pratiques des marchés fonciers émergeants). L’atelier final du projet a eu lieu en mars 2008 pour (1) partager les résultats avec l’ensemble des partenaires du projet et ceux du projet Ecocité (programme jumeau en Afrique de l’Ouest), (2) de diffuser ces résultats aux décideurs politiques. Les résultats du projet sont actuellement en cours de valorisation.
Retour