Accueil » Projets » Mobiliser les entreprises sahéliennes pour des réponses innovantes à grande échelle contre la malnutrition
MERIEM

Mobiliser les entreprises sahéliennes pour des réponses innovantes à grande échelle contre la malnutrition

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/05/2018 30/04/2021 14200000 € AFD, Fondation Bill & Melinda Gates

Partenaires

Partenaire(s) Nord : Hystra, IRAM, IRD, Ogilvy Change, ThinkPlace

Partenaire(s) Sud : ICI

Projet

Aliments fortifiés en milieu urbain

Au Burkina Faso, au Mali et au Niger, 21 à 42% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique, entrainant des séquelles irréversibles à l’âge adulte. Les aliments fortifiés manufacturés de qualité ont un fort potentiel pour prévenir la malnutrition des jeunes enfants et de leurs mères, en apportant une valeur nutritionnelle adaptée à leurs besoins. Cela est d’autant plus vrai dans les grandes villes sahéliennes où les citadins ont l’habitude de consommer des aliments manufacturés et où la population des quartiers précaires est en augmentation constante.

Pourtant, les entreprises sahéliennes ont encore des difficultés à produire et distribuer des aliments fortifiés de qualité, sur un marché qui leur semble complexe et peu favorable. Une offre locale existe, mais elle est insuffisante pour couvrir durablement les besoins de la population, et les produits importés sont inaccessibles financièrement à la majorité de la population. En suscitant l’adhésion des acteurs publics et privés de la nutrition, et avec des mécanismes de marché pérennes, il est possible au Sahel d’étendre l’offre d’aliments fortifiés, de qualité, et accessible au plus grand nombre, pour contribuer à prévenir la malnutrition.

Démontrer que des solutions commerciales peuvent contribuer à prévenir durablement la malnutrition

Le projet pilote Meriem – Mobiliser les entreprises sahéliennes pour des réponses innovantes à large échelle contre la malnutrition, vise à développer des solutions commerciales, réplicables à grande échelle, pour prévenir la malnutrition.

Ce projet relève le défi de concilier objectif social et rentabilité économique à grande échelle dans trois pays, Burkina Faso, Mali et Niger. Il veut démontrer comment et à quelles conditions des solutions commerciales peuvent contribuer à prévenir durablement la malnutrition. Des innovations en matière de commercialisation seront testées et déployées avec des entreprises sahéliennes à fort potentiel, sélectionnées pour leur double intérêt à se lancer sur un marché porteur, tout en contribuant à un enjeu de santé publique. Ces innovations s’accompagnent d’actions indispensables d’appui au secteur public pour la mise en œuvre d’un cadre règlementaire adapté (normes qualité, Code International de l’OMS, etc.) et à la promotion d’un label qualité, permettant d’encourager les entreprises à se mobiliser tout en encadrant leur action. Cette approche s’accompagne d’actions de sensibilisation à l’allaitement maternel exclusif, à la diversification alimentaire et à la poursuite de l’allaitement maternel jusqu’à l’âge de deux ans ou plus, en lien avec les acteurs publics de santé, avec la préoccupation d’encourager ces bonnes pratiques fondamentales en matière d’alimentation pendant la période de 1000 jours.

7 partenaires venus de 3 mondes différents réunis pour 1 projet et 1 objectif

Le projet Meriem réunit un pool d’experts internationaux du monde des ONG, de la recherche et du conseil au secteur privé – Gret, Hystra, Iram, ICI, IRD, Ogilvy Change, Think Place – avec le soutien de l’Agence française de développement et de la Fondation Bill & Melinda Gates pendant trois ans (2018-2021).

 

Retour