Accueil » Projets » Mise à l’échelle de l’approche par le marché de l’assainissement en milieu rural au Burkina Faso
Ohangu

Mise à l’échelle de l’approche par le marché de l’assainissement en milieu rural au Burkina Faso

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/04/2019 31/03/2024 6 000 000 € AFD

Projet

Le taux d’accès aux services élémentaires d’assainissement et d’hygiène est particulièrement faible au Burkina Faso. Il était de l’ordre 12 % en 2015 tandis qu’il plafonne à 10 % dans la région de l’Est. Le pays s’est donc doté en 2016 d’une politique ambitieuse visant à assurer un accès universel à l’eau et à l’assainissement à l’horizon 2030. Ainsi, dans le cadre du Programme national d’assainissement des eaux usées et excreta (PN-AEUE), plus de 4 millions de latrines et puisards seront construits d’ici à 2030.

Une approche innovante

Le Gret a développé une approche pilote de marketing de l’assainissement dans deux communes du Burkina Faso entre 2014 et 2017, avec des résultats convaincants. Cette approche permet de réduire les coûts de production et d’optimiser les coûts de mise en oeuvre et d’accompagnement. Son déploiement à grande échelle est possible aujourd’hui dans la région de l’Est, du Mouhoun et des Hauts-Bassins dans le cadre du projet Ohangu.

 

Les étapes du projet

  • État des lieux et définition stratégique : Une phase initiale d’état des lieux permet d’adapter
    les méthodologies d’intervention testées dans la région de la boucle du Mouhoun aux spécificités sociales, économiques et géographiques de la région de l’Est.
  • Sensibilisation des populations aux pratiques d’hygiène : En accord avec les stratégies
    nationales, les populations seront sensibilisées aux pratiques hygiéniques via l’approche
    ATPC (assainissement total piloté par la communauté), en synergie avec les autres projets et en cohérence avec la stratégie de marketing.
  • Création et structuration du marché local de services élémentaires d’assainissement : Des
    entrepreneurs locaux seront sélectionnés, formés et accrédités à la production des équipements d’assainissement, à la gestion d’entreprise et au marketing. Ils seront en capacité de produire et de vendre des équipements d’assainissement standardisés à bas coût et à prix de vente fixe. Un fonds de subvention dédié aux ménages vulnérables
    qui bénéficieront d’un subventionnement total de l’infrastructure est également prévu.
  • Renforcement de la gouvernance sous-sectorielle et capitalisation : Des formations
    seront organisées en fonction des besoins identifiés par le diagnostic institutionnel. L’implication de la DGA (Direction générale de l’assainissement), dès le début du projet, permettra aussi d’engager des échanges au niveau national sur l’approche marketing avec l’ensemble des acteurs du secteur de l’assainissement. Cette démarche favorisera la diffusion des pratiques et une harmonisation des méthodologies d’intervention au Burkina Faso.

 

Les objectifs du projet

● Améliorer l’accès aux services élémentaires d’assainissement et d’hygiène.
● Créer et structurer un marché local de services élémentaires d’assainissement.
● Renforcer la gouvernance sectorielle et les capacités des institutions locales.

Le projet en chiffres

● 5 ans (avril 2019 à mars 2024).
● 32 communes d’intervention.
● 30 200 équipements d’assainissement produits et vendus.
● 1 dispositif de certification et de gestion d’un fonds de subvention transféré aux acteurs du secteur de l’assainissement.
● 60 entrepreneurs ont développé une activité de production et de vente d’équipement d’assainissement.
● 1 atelier national d’échange sur le marketing de l’assainissement est organisé.

 

Les résultats attendus

Au terme des 60 mois de mise en oeuvre du projet Ohangu :
● les populations seront sensibilisées aux pratiques hygiéniques en assainissement ;
● 302 000 personnes auront accès à un assainissement amélioré grâce à une approche par le marché ;
● le fonctionnement de l’assainissement en milieu rural sera renforcé pour garantir durablement un
accès aux équipements d’assainissement ;
● les connaissances du projet seront capitalisées au bénéfice des acteurs publics et privés de l’assainissement au Burkina Faso.

 

Retour