Accueil » Projets » Aménagements alternatifs à l’urbanisation spontanée. Commune de Saint-Laurent du Maroni

Aménagements alternatifs à l’urbanisation spontanée. Commune de Saint-Laurent du Maroni

Appui technique, Etude

Date de début Date de fin Budget Financement
01/03/2013 01/07/2014 324 000 € Deal de la Préfecture de Guyane

Partenaires

Partenaire(s) Nord : AGIR (France), Pact de Guyane

Projet

La Guyane accuse un retard important de construction de logements, notamment très sociaux, qui entraîne un développement croissant de quartiers d’habitat dit « spontané », c’est-à-dire de logements auto-construits sans titres, ni droits, avec des conséquences sanitaires, sociales, économiques et environnementales majeures. Dans ce contexte, la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Deal) de Guyane et la Commune de Saint-Laurent-du-Maroni, ont missionné le Groupement Gret / Pact de Guyane / Agir pour concevoir des réponses innovantes, moins coûteuses et complémentaires aux politiques publiques existantes, pour résorber et prévenir l’urbanisation « spontanée », alors que la croissance démographique est exceptionnellement élevée.

La mission, qui s’est déroulée en 2013 et 2014, visait à :

1) concevoir une opération test innovante (en termes de produit habitat, d’aménagements et d’accompagnement social) de relogement d’habitants de deux secteurs d’habitat spontané et précaire

2) produire deux plans pré-opérationnels de consolidation / amélioration de quartier sur deux secteurs d’habitat spontané d’une quinzaine d’hectares chacun environ.

Ces trois opérations s’inscrivaient dans une réflexion globale, à moyen terme, sur l’ensemble de la commune de Saint-Laurent du Maroni.

Le groupement a produit les 3 plans pré-opérationnels a fait des propositions d’innovations dans les domaines du montage administratif et financier, de l’accès au foncier, de l’accompagnement social, du produit habitat et des solutions d’aménagement. Il a aussi assuré la formation de l’équipe de maîtrise d’ouvrage urbaine sociale de la Commune.

Cette proposition s’est notamment matérialisée par la publication d’un nouvel arrêté préfectoral des aides à l’accession en Guyane publié en juillet 2015 : Arrêté n°2015 212_0004_DEAL du 31 juillet 2015, relatif aux conditions particulières d’attribution des aides de l’Etat pour l’accession très sociale à la propriété en Guyane.

L’opération ayant fait l’objet d’études n’a pas encore été mise en œuvre mais un test de ce produit logement est en cours dans le cadre d’une autre opération conduite par l’Etablissement public d’aménagement de Guyane Epag) et le PACT à Saint- Laurent-du-Maroni en 2016 sur des terrains en propriété de l’Epag.

La conception des solutions proposées s’est appuyé en particulier :

  • sur une étude approfondie des savoir-faire locaux, des modes de vie et d’habiter de façon dynamique, sur une écoute et une implication réelle des habitants dès la phase d’étude de faisabilité et de conception ;
  • sur un ensemble d’innovations techniques, administratives, financières, foncières fondées sur l’étude fine des règlements et standards et leur adaptation.
  • sur la négociation et la construction de compromis politiques, sociaux, techniques, avec toutes les parties concernées.
Retour