Accueil » Projets » Programme d’appui aux projets économiques des femmes de la Vallée du fleuve Sénégal et du Bassin Arachidier
PAPEF

Programme d’appui aux projets économiques des femmes de la Vallée du fleuve Sénégal et du Bassin Arachidier

Date de début Date de fin Budget Financement
25/01/2013 25/11/2014 112900 € Fonds Européens de Développement (FED), UE

Projet

L’action menée par la Fongs, chef de file, et le Gret s’inscrit dans le programme de promotion de l’égalité de genre dans l’accès aux droits politiques, économiques et sociaux (10ème FED, Sénégal). Elle vise l’amélioration des conditions de vie de quatre cents (400) femmes rurales et de leurs familles, choisies parmi celles déjà actives dans :

  • la transformation de l’arachide en pâte et/ou huile au niveau des commissions féminines de l’entente des groupements associés de Birkilane (EGABI) et de l’association pour le développement agricole de Kaolack (ADAK) dans le bassin arachidier, et
  • la transformation du riz en diverses brisures au niveau des commissions féminines de l’union des jeunes agriculteurs de Koyli wirnde (UJAK) et de l’amicale du Walo (ASESCAW) dans la vallée du fleuve Sénégal.

Les initiatives de ces femmes se sont beaucoup développées ces dernières années et jouent un rôle important dans la constitution des revenus des ménages ruraux, mais elles restent limitées par leur dispersion, leur caractère informel, leur faible capacité de financement, et les mauvaises conditions d’approvisionnement en matières premières et de mise en marché.

Pour améliorer les conditions de vie de ces femmes et de leurs familles, l’action vise plus spécifiquement à réaliser un bond qualitatif grâce à la professionnalisation des initiatives, la mise en place d’un dispositif d’appui-conseil en gestion et commercialisation animé par les organisations paysannes, et la facilitation de l’accès aux moyens de production. Ces différents volets seront abordés en prenant en compte les questions de genre et en abordant les contraintes spécifiques que rencontrent les femmes pour y trouver des solutions durables.

Le projet en chiffres

  • 4 associations de la Fongs appuyées pour renforcer leurs services destinés aux activités féminines de transformation.
  • 400 femmes bénéficiaires.
  • 40 animateurs endogènes formés et accompagnés par la Fongs et le Gret pour conseiller les femmes transformatrices.
  • 2 filières de transformation ciblées (riz et arachide) et 2 zones agro-écologiques (Vallée du fleuve Sénégal et bassin arachidier).

Les objectifs du projet

  • Renforcer les organisations paysannes à fournir des appuis et conseils adaptés aux besoins des femmes
  • Professionnaliser les activités de transformation par le renforcement des capacités techniques, organisationnelles et de gestion des femmes transformatrices
  • Accompagner une meilleure maîtrise de l’approvisionnement en matière première et de l’accès au foncier des femmes
  • Capitaliser et partager les enseignements du projet au sein du réseau des organisations paysannes sénégalaises

Renforcer l’approche genre

La prise en compte de la dimension genre est indispensable si on veut prendre en compte les contraintes spécifiques que rencontrent les femmes, pour y trouver des solutions durables et qui favorisent une meilleure reconnaissance du rôle et de la place de la femme dans la satisfaction des besoins des familles. Cette dimension est développée dans le projet à différents niveaux :

  • renforcement des compétences des animateurs endogènes sur l’approche genre,
  • accompagnement d’une réflexion au sein des associations sur les services spécifiques qui peuvent être proposés aux femmes pour répondre à leurs besoins,
  • étude sur l’accès des femmes aux financements, aux moyens de production et à la terre,
  • capitalisation et partage des initiatives économiques des femmes et des appuis fournis par les associations pour élargir la réflexion au sein du mouvement paysan sénégalais.
Retour