Accueil » Projets » Promotion des pratiques optimales d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, Burkina Faso

Promotion des pratiques optimales d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, Burkina Faso

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/07/2015 30/06/2016 344822 € Unicef

Projet

Le contexte de l’action

Au Burkina Faso, respectivement 29.1% et 8.6% des enfants de moins de 5 ans sont atteints de malnutrition chronique et aiguë due principalement à une alimentation inadaptée et aux maladies. Face à ce constat, une stratégie nationale a été déployée pour améliorer les pratiques d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE).

Dans ce cadre, le Gret a démarré en juillet 2015 un projet financé par l’Unicef qui vise à mettre en œuvre au niveau communautaire dans la région de l’Est du Burkina Faso (province du Gourma et de la Gnagna) le plan de passage à l’échelle de la stratégie de promotion des pratiques optimales d’ANJE porté par le ministère de la Santé.

L’approche communautaire, une démarche innovante

A travers ce projet, le Gret est mobilisé pour sa capacité d’appui à la mise en œuvre des politiques nationales de santé et de nutrition au niveau communautaire.

Les activités prévues sont:

  • La formation de 321 prestataires de santé, 4 organisations à base communautaire, 2.227 agents de santé à base communautaire et 778 personnes ressources volontaires pour qu’ils puissent délivrer un Paquet Intégré des Services d’ANJE (PISA).
  • La mise en place dans chaque village de groupes d’apprentissage de femmes enceintes et allaitantes (9839 groupes, 15 femmes par groupe) pour échanger mensuellement autour des pratiques d’ANJE, avec l’appui des agents de santé communautaire.
  • L’appui à 500 mères d’enfants âgés de 6 – 23 mois pour renforcer leur production vivrière.
  • L’appui aux 4 organisations à base communautaire qui assureront le suivi et la supervision des activités au niveau communautaire.

La pérennité du projet

L’appropriation du plan de passage à l’échelle des interventions d’ANJE de la part du Gouvernement, ainsi que la gestion des interventions par les organisations à base communautaire partenaires et les agents de santé communautaire contribue fortement à la pérennisation de l’action.

Retour