Accueil » Projets » Hydroélectricité et environnement à Madagascar
Rhyviere II - Madagascar

Hydroélectricité et environnement à Madagascar

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/12/2015 30/06/2021 7250000 € FFEM - Fonds français pour l'environnement mondial, Union européenne ( UE )

Partenaires

Partenaire(s) Nord : IRD

Partenaire(s) Sud : CITE ( Madagascar )

Projet

Alors que seulement 5 % de la population rurale malgache a accès à l’electricité, le Gret a mis en œuvre entre 2008 et 2015 le projet d’électrification rurale Rhyviere (Réseau hydroélectrique villageois : énergie et respect de l’environnement) qui a permis à 2 500 familles réparties sur 5 communes rurales d’accéder à l’électricité. Fort de cette expérience et de ses enseignements, Rhyviere II réplique et complète la démarche :

  • En réalisant des projets de centrales hydroélectriques de plus grandes puissance : avec une puissance minimale de 500 kW par centrale, l’électricité permettra d’apporter l’électricité aux familles rurales mais aussi de constituer un levier pour le développement économique des zones d’intervention.
  • Une planification communale des besoins en électricité identifiera les solutions électriques décentralisées adaptées aux villages éloignés du réseau. La zone de concession du délégataire sera étendue afin de toucher l’ensemble du territoire des communes d’intervention.
  • En intégrant pleinement les enjeux environnementaux au projet, afin de garantir la durabilité de la ressource en eau et la continuité du service. Les acteurs locaux seront associés pour définir les modalités de partage de la ressource en eau et les meilleures pratiques agricoles sur les bassins versants.

 

Le Gret est le porteur du projet et assure donc la coordination générale. Il pilote plus spécifiquement les volets accès à l’électricité (études techniques et suivi des travaux de construction des centrales hydroélectriques) et environnement. Il mène le projet en partenariat avec trois structures :

  • le Cite, ONG malgache spécialisée dans l’accompagnement des petits entrepreneurs, est responsable de l’accompagnement des opérateurs locaux pour le développement économique des zones d’intervention ;
  • Enea Consulting, bureau d’études français spécialisé en énergie, coordonne la réalisation des études d’impacts du projet et la recherche de solutions de financement innovantes, y compris à travers la finance carbone;
  • L’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) est un partenaire de recherche qui aide le projet sur les actions socio-environnementaux permettant de trouver des solutions harmonieuses pour la pérennisation de la ressource en eau.

 

Résultats attendus

● Au moins 50 000 personnes reparties dans 8 communes bénéficient d’un accès à une électricité adaptée à leur besoin. Les solutions développées sont renouvelables : réseau hydroélectrique ou solutions décentralisées par solaire ou éolien.
● Des activités génératrices de revenus structurées et appuyées reposant sur un usage de l’électricité se sont développés ; les petits entrepreneurs locaux ont adapté leur activité et augmenté leur revenus.
● La durabilité des systèmes est assurée par le recours à des financements innovants, la mise en place d’une tarification adaptée et la protection de la ressource en eau, en concertation avec les populations.
● La gouvernance du secteur de l’électrification rurale est améliorée par la structuration et le renforcement des acteurs nationaux et locaux en charge du secteur.

 

Les dernières actualités du projet Rhyviere II :

 

Pour approfondir :

Retour