Accueil » Projets » Santé communautaire et technologies de l’information et de la communication (TIC) au Burkina Faso.
SanCoTic

Santé communautaire et technologies de l’information et de la communication (TIC) au Burkina Faso.

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2020 31/12/2022 328 265 € Coopération Belge

Partenaires

Partenaire(s) Sud : Ministère de la Santé - Burkina Faso

Projet

A l’instar de la plupart des pays de la sous-région Ouest africaine, les populations du Burkina Faso souffrent de la faible accessibilité géographique des services de santé. Les estimations au niveau national montrent un rayon moyen d’action théorique des centres de santé de 6,5 kilomètres en 2018 (source : Annuaire statistique 2018, ministère de la santé).

Cette moyenne nationale cache cependant d’importantes disparités entre les centres urbains, mieux pourvus, et les zones rurales où certains habitant.e.s doivent parfois se déplacer à plus de 15 kilomètres pour atteindre la première formation sanitaire.

La formation des agents de santé à base communautaire

La mise en oeuvre de la composante communautaire de la stratégie de Prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME) pourrait permettre aux populations éloignées des centres de santé de profiter de prestations de santé de bonne qualité offertes par des agents de santé à base communautaire (ASBC). Le renouvellement en 2016 des 17 000 ASBC est un pas important pour répondre à temps aux besoins de santé des habitant.e.s de chaque village du Burkina Faso.

Afin de renforcer cette approche prometteuse, le Gret a obtenu l’appui du programme Wehubit, mis en oeuvre par l’Agence belge du développement (Enabel), pour accompagner le ministère de la Santé dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication pour l’appui à la formation des ASBC dans deux districts sanitaires de la Région de l’Est.

Les résultats qui découleront de cette intervention ainsi que les leçons apprises serviront à élaborer un guide pour l’extension de la stratégie au niveau national. Ces résultats serviront également au plaidoyer pour la mobilisation des ressources nécessaires.

 

Les objectifs du projet

L’objectif principal du projet est de renforcer durablement les capacités des ASBC dans les villages situés à plus de 5 km des Centres de Santé et de Promotion Sociale, notamment sur les aspects de :
Prise en charge intégrée des maladies de l’enfant à l’échelle communautaire (PCIME-C) ;
Promotion de la santé et de prévention des maladies.

 

Le projet en chiffres

Pour ce faire, le projet proposera :

Des contenus multimédias avec 300 messages SMS de rappel pour le renforcement des capacités des ASBC ;
Une application mobile dédiée proposée aux ASBC ;
● De renforcer les compétences de 608 ASBC ;
● De toucher 100 000 enfants de moins de 5 ans.

 

Les principales activités du projet

Développement des fonctionnalités de l’application AlloLaafia dans la plate-forme mHealth du ministère de la Santé burkinabè ;
Accompagnement des informaticiens pour une bonne maîtrise de l’application ;
Conception de messages de rappels de connaissances ;
Conception et développement de contenus multimédias didactiques embarqués dans les téléphones portables des ASBC pour visualisation et rappel des principaux gestes techniques ;
Mise en oeuvre du dispositif sur deux districts sanitaires de la Région Est ;
Appui à la mise en place d’un plan de passage à l’échelle ;
Suivi-évaluation de l’intervention.

 

Les résultats attendus

● Un dispositif numérique d’apprentissage à distance des ASBC est déployé intégrant des contenus validés par le ministère de la Santé ;
● Les équipes du ministère de la Santé maîtrisent le fonctionnement et disposent des moyens techniques pour poursuivre les activités d’apprentissage à distance ;
● Les connaissances et pratiques des ASBC formés et accompagnés, par le dispositif numérique, sont renforcées.

Retour