Accueil » Projets » Séminaire méthodologique sur l’évaluation de l’agroécologie

Séminaire méthodologique sur l’évaluation de l’agroécologie

Séminaire

Date de début Date de fin Budget Financement
01/11/2017 31/12/2017 219936 € AFD

Partenaires

Partenaire(s) Nord : Autres ONG, AVSF, CARI

Projet

Le GTAE est constitué de quatre ONG (Agrisud International, Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières – AVSF, le Cari et le Gret) qui soutiennent le développement de l’agroécologie dans divers pays du monde. Elles ont souhaité mettre leurs efforts en commun, notamment pour se doter d’outils méthodologiques destinés à évaluer les conditions de développement et les effets de l’agroécologie, et pour les partager avec d’autres acteurs. Le séminaire des 14 et 15 décembre s’inscrit dans ce cadre.

Diverses évaluations des effets et conditions de développement de l’agroécologie ont été réalisées au cours des dernières années. Cependant, ces évaluations couvrent un spectre souvent restreint d’agro-écosystèmes, de territoires et de pratiques. Elles sont souvent dispersées, partielles, incomplètes et réalisées avec des méthodes et des outils différents. Les résultats sont souvent difficilement comparables entre eux. D’où la volonté du GTAE d’avancer vers des outils méthodologiques communs et facilement utilisables par les divers acteurs, ainsi que vers des références communes sur l’agroécologie.

Pour ce faire, les organisations membres du GTAE se sont associées avec plusieurs équipes universitaires et ONG de développement d’Afrique de l’Ouest et avec l’UFR Agriculture comparée et développement agricole d’AgroParisTech pour élaborer une première ébauche de méthode commune d’évaluation des conditions et effets de l’agroécologie et la mettre en œuvre dans trois territoires de zone sahélienne au Burkina Faso, au Sénégal et au Togo. Ce travail a été réalisé en 2017 dans le cadre du projet CALAO (Capitalisation d’acteurs pour le développement d’expériences agroécologiques et Afrique de l’Ouest), avec le soutien de la CEDEAO et de l’AFD.

Le séminaire des 14 et 15 décembre avait pour objectif de présenter et mettre et débat cette méthodologie, mais également d’autres expériences méthodologiques conçues et mises en œuvre par des centres de recherche, des centres de formation, des ONG ou des organisations de producteurs agricoles au travers le monde. Il s’agissait ainsi de permettre une comparaison des méthodes, leurs intérêts et leurs limites, les conditions de leur mise en œuvre et le type de résultats qu’elles permettent d’obtenir. Pour le GTAE il s’agissait plus spécifiquement, grâce à cette confrontation de méthodologies, d’enrichir et de compléter son approche méthodologique d’évaluation de l’agroécologie.

Le séminaire était organisé en quatre demi-journées correspondant à quatre axes :

  • l’évaluation des facteurs favorables ou limitants au développement de l’agroécologie,
  • l’évaluation des effets et impacts socio-économiques,
  • l’évaluation des effets et impacts agro-environnementaux,
  • les conclusions des trois premières demi-journées et les conditions d’une approche transversale.
Retour