Accueil » Publications » A cheval donné, on ne regarde pas les dents : les mécanismes et les impacts de l’aide vus par des praticiens nigériens

A cheval donné, on ne regarde pas les dents : les mécanismes et les impacts de l’aide vus par des praticiens nigériens

  • Lavigne Delville, Philippe; Abdelkader, Aghali
  • Etude/Document de travail
  • Éditeur : Lasdel
  • Année : 2010/02
  • 113 p.
  • Langue(s) : Français
  • Études et travaux n° 83
  • Zone géographique :

Que pensent les acteurs nigériens impliquées dans l’aide de la façon dont cette aide est mise en oeuvre et de ses impacts sur l’Etat et la société ? Les constats sont sévères. L’aide poursuit ses propres logiques ; dans un contexte d’un Etat affaibli très politisé, l’aide est fortement instrumentalisée dans les logiques politiques et économiques des acteurs nationaux. Une profonde dépendance financière et intellectuelle à l’aide s’est créée, induisant un renoncement à négocier un projet politique propre. La Déclaration de Paris, qui remet l’Etat et ses politiques au centre, peut-elle changer la donne ? Oui, si elle créée vraiment des espaces pour une réflexion autonome et si les acteurs nationaux veulent s’en saisir. Non, si les évolutions demeurent marquées par les rythmes des bailleurs de fonds. En ligne sur le site du Lasdel : www.lasdel.net


Retour