Accueil » Publications » Afrique des Grands Lacs : droit à la terre, droit à la paix – Des clés pour comprendre et agir sur la sécurisation foncière rurale
Ouvrage

Afrique des Grands Lacs : droit à la terre, droit à la paix – Des clés pour comprendre et agir sur la sécurisation foncière rurale

Auteur(s) : Emilie Pèlerin ; Aurore Mansion ; Philippe Lavigne Delville
Organismes auteurs : CCFD, Gret
Lieu d'édition Editeur Date d'édition
Nogent-sur-Marne Gret 2012/01
électronique, Imprimé - 127
Langu(e)s : Français

N° ISBN : 978-2-86844-281-9
N° ISSN : 1775-741-x
Télécharger la publication :
Résumé

En Afrique des Grands Lacs, l’accès à la terre est au coeur du maintien de la paix et du développement économique, alors qu’en moyenne la survie de 80 % des populations de cette région dépend de l’agriculture, essentiellement familiale.

Face aux défis posés par la question foncière, des acteurs de la société civile, dont certains en partenariat avec le CCFD - Terre Solidaire, se sont engagés dans des actions visant à offrir aux populations rurales du Burundi, de RDC (Nord-Kivu) et du Rwanda un accès sécurisé à la terre et à ses ressources. Ces actions ont permis d’obtenir des avancées significatives sur plusieurs plans : résolution des conflits, sécurisation des droits, restauration d’un climat de confiance au sein des populations et alimentation du débat public sur les réformes foncières en marche dans ces trois pays. Ainsi, cette étude souligne le potentiel de ces initiatives, qui gagneraient à être mieux coordonnées mais surtout à être davantage valorisées et prises en compte par les pouvoirs publics. Les acteurs de la société civile ont un rôle majeur à jouer mais, sans volonté politique des États, la sécurisation de l’accès à la terre dans cette région restera un défi hors d’atteinte.

Cette étude montre par ailleurs qu’il n’existe pas de solution unique et toute faite, qui soit valable dans les trois pays. Les choix de politiques foncières renvoient d’abord à des choix de société, que seul le débat démocratique peut faire émerger. Alimenter ce débat, en donnant des clés de compréhension et d’action qui soient utiles aux acteurs des politiques foncières qui y participeront : là est l’ambition de cette étude.

 


Retour