Accueil » Publications » Atelier d’échange sur la mise en place et l’évaluation de mécanismes PSE à Madagascar, 3 & 4 Mai 2016 : synthèse et actes de l’atelier

Atelier d’échange sur la mise en place et l’évaluation de mécanismes PSE à Madagascar, 3 & 4 Mai 2016 : synthèse et actes de l’atelier


A Madagascar, le mécanisme de paiement pour services environnementaux (PSE) est considéré comme un des outils de gestion et de financement durable des ressources naturelles permettant de mieux conserver la biodiversité et de protéger les ressources en eau des bassins versants.
Cet outil est reconnu et utilisé par les acteurs depuis le début des années 2000 dans le cadre de la mise en oeuvre du plan national d’actions environnementales. Actuellement, plusieurs formes de PSE sont identifiées et mises en place par les organismes de conservation et de développement telles que le mécanisme REDD+, le PSE Hydroélectrique, le PSE Eau potable, etc.
Tous les acteurs ayant déjà utilisé cet outil ont été invités par le ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts (MEEF) et ses partenaires, à un atelier pour échanger sur leurs expériences et mener une réflexion collective sur les perspectives de développement du PSE à Madagascar. Les présentations des acteurs ont montré la pertinence de l’outil PSE comme instrument permettant de contribuer au financement des actions de conservation et de développement, tant à l’échelle locale que nationale. Par contre, l’absence d’un cadrage légal et institutionnel adapté au contexte Malagasy constitue une limite dans la mise en oeuvre. Les responsables au sein du MEEF, notamment la direction générale de l’écologie, en sont conscients et envisagent de diriger une réflexion avec les acteurs pour mettre en place une stratégie nationale du mécanisme de PSE, élaborer un guide de gestion du mécanisme et surtout d’envisager la mise en place d’un système de fiscalité écologique applicable à Madagascar.
Les résultats des échanges et des réflexions issus de l’atelier peuvent servir aux acteurs pour mieux construire les outils d’évaluation des mécanismes de PSE déjà existants et définir une orientation globale du cadrage (politique/stratégie) de PSE à Madagascar.


Retour