Accueil » Publications » Comment se sont-ils électrifiés ? deux études de cas de politique nationale d’électrification : France, États-Unis

Comment se sont-ils électrifiés ? deux études de cas de politique nationale d’électrification : France, États-Unis


Dans de nombreux pays en développement, des politiques d'électrification rurale sont en cours d'élaboration, sur la base d'un ensemble d'expériences et de références des dix dernières années. De nombreuses questions sont en débat, sur les types d'opérateurs à privilégier, sur le rôle de l'État et des collectivités territoriales, sur l'unicité ou non des tarifs et des normes techniques, sur les avantages et limites de réseaux décentralisés, etc. Dans ces débats, certains points de vue mettent l'accent sur des logiques exclusivement privées. D'autres prônent une gestion publique et un fort investissement de l'État. Pour éclairer ces débats, il est utile de revenir sur l'histoire de l'électrification rurale, là où elle s'est généralisée, sur sa genèse, son extension. Deux études de cas sont ici rassemblées : l'un sur la France et l'autre sur les États-Unis. Elles mettent en lumière des éléments peu connus, voire paradoxaux au premier abord : même aux États-Unis, pays de l'initiative privée, l'électrification rurale a été l'objet d'un fort investissement politique et de subventions publiques massives. Si l'électricité a été de 1946 à 2003 un quasi-monopole public en France, l'électrification des campagnes à la fin du XIXe siècle a d'abord été le fait d'entrepreneurs privés, avant que les communes puis l'État ne l'appuient, dans une logique d'extension du service. Ce texte complète le texte « Financer le développement de l'électrification rurale », du même auteur, dans la même collection (Études et travaux en ligne no 2).


Retour