Accueil » Publications » Construire un service public d’eau potable avec les entrepreneurs locaux

Construire un service public d’eau potable avec les entrepreneurs locaux

L'exemple du programme Mirep au Cambodge


La gestion de l’eau potable dans les bourgs ruraux du Cambodge connait depuis quelques années une forte mutation. Autrefois équipés de solutions traditionnelles (pompes communautaires), ces bourgs ont vu l’apparition de services d’eau payants de qualité diverse : porteurs d’eau à moto, distribution par tuyaux, utilisation des mares. Ces initiatives témoignent de l’émergence d’un service marchand de l’eau : des ménages acceptent un approvisionnement payant à domicile, le concept de réseau existe, des entrepreneurs locaux investissent. Pour autant, l’approvisionnement est coûteux et les problèmes de qualité perdurent puisque le traitement de l’eau y est souvent inconnu. En cohérence avec la nouvelle politique de l’eau du Cambodge, le Gret et Kosan Engineering ont conçu, en 2001, le projet Mirep (Mini-réseaux d’eau potable), visant à installer des réseaux d’eau potable de qualité en mobilisant des entrepreneurs locaux, dans un cadre contractuel basé sur la politique de déconcentration et de décentralisation en cours. Il s’agissait de faire un saut qualitatif dans la nature du service de l’eau, en le faisant passer d’une distribution informelle d’eau vers un service régulé de qualité, mis en oeuvre par le secteur privé dans une relation contractuelle avec les autorités locales.


Retour