Accueil » Publications » Coupes budgétaires, coupes forestières ? Suivi des financements précoces de la France pour la REDD+

Coupes budgétaires, coupes forestières ? Suivi des financements précoces de la France pour la REDD+


Le Gret présente dans ce rapport les résultats d’une étude sur le suivi des engagements pris par la France sur les financements précoces REDD+. Après avoir rappelé plus en détail ces engagements, il dresse un bilan quantitatif et qualitatif des actions comptabilisées par la France comme financements REDD+ en 2010 et 2011. Une analyse approfondie de ces financements REDD+ montre qu’ils ne sont pas additionnels aux objectifs de l’aide publique au développement (APD), d’une part, et qu’une large partie des volumes annoncés sont des prêts aux pays émergents, d’autre part.

Tout en reconnaissant les efforts faits par la France en termes de mobilisation de ressources et de transparence sur sa comptabilisation des financements précoces pour le climat, des progrès restent à faire dans ces domaines. Pour le Gret, la mise en œuvre d’actions REDD+ suppose notamment de revoir les modes d’intervention de la Coopération française : favoriser le changement d’échelle, du projet au programme, et renforcer les capacités des autorités publiques mais aussi des acteurs non étatiques (secteur privé, ONG, etc.), aux niveaux local et national, pour les préparer à la mise en œuvre de REDD+.


Retour