Accueil » Publications » De la gouvernance partagée des forêts de bambou à la structuration de filières durables

De la gouvernance partagée des forêts de bambou à la structuration de filières durables


Située dans les montagnes nord du Laos, la province de Houaphan est largement dotée de forêts naturelles de bambou. Comme nombre d’autres produits forestiers non ligneux (PFNL), le bambou joue un rôle important comme moyen de subsistance et dans l’économie des ménages ruraux, majoritairement pauvres, en complément de l’agriculture itinérante sur défriche-brûlis. Vers la fin des années 2000, une politique nationale d’éradication de la défriche-brûlis, alliée à une forte demande du marché vietnamien voisin, engendre une expansion accélérée des cultures de maïs, réduisant le couvert forestier et fragilisant à terme l’économie des familles rurales. Dans ce contexte, le Gret et ses partenaires encouragent les autorités provinciales à explorer une voie alternative : celle de la valorisation des forêts naturelles de bambou, véritable« or vert » dans un marché régional du bambou en expansion, qu’il serait possible de mettre en valeur de façon durable en associant les villageois, les opérateurs économiques et les services publics. Une alternative qui permettrait à la fois de préserver le couvert forestier, de lutter contre la pauvreté et de générer de l’activité économique. C’est ainsi que le Gret a initié en 2008 le programme Bambou, succession de cinq projets au travers desquels ses équipes ont accompagné pendant une dizaine d’années un processus d’apprentissage collectif conduit par les acteurs de la province pour développer ensemble des filières bambou durables.

Ce document analyse les résultats obtenus, les facteurs de réussite, d’échec ainsi que les limites du programme. Il met en perspective la démarche d’accompagnement adoptée, sous le prisme d’une « approche par les communs », combinant action collective et apprentissage collectif pour construire une gouvernance partagée de la ressource et de ses chaînes de valeur.


Back