Accueil » Publications » Deuxième réunion des parties du Protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologiques : un protocole en panne ? 30 mai – 3 juin 2005, Montréal, Canada

Deuxième réunion des parties du Protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologiques : un protocole en panne ? 30 mai – 3 juin 2005, Montréal, Canada


La deuxième réunion de la Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties du Protocole de Carthagène sur la biosécurité (COP-MOP) s’est tenue du 29 mai au 3 juin 2005, à Montréal, Canada. Forts du succès de la première COP-MOP (février 2004, Kuala Lumpur, Malai-sie), les pays Parties au Protocole étaient venus à Montréal avec la volonté ferme d’avancer sur la mise en ouvre effective du Protocole. Mais pour nombre d’entre eux qui sont partisans de règles strictes, le résultat de la COP-MOP 2 n’a pas été à la hauteur des attentes. En raison de l’absence d’accord sur les modalités concrètes d’identification des organismes vivants modifiés destinés à l’alimentation humaine ou animale ou à la transformation (OVM-AHAT), un article clé du Protocole, la COP-MOP 2 apparaît comme un échec. De plus, peu d’avancées majeures ont été faites sur les autres sujets en discussion. Le Protocole semble donc en panne. A l’origine de cette panne, l’intransigeance du Brésil et de la Nouvelle-Zélande et l’éclatement du bloc Union européenne – Afrique – Asie/Pacifique dans les derniers moments cruciaux de la négociation.


Retour