Accueil » Publications » Gouvernance foncière : quel bilan quatre ans après l’adoption des Directives volontaires ?

Gouvernance foncière : quel bilan quatre ans après l’adoption des Directives volontaires ?

  • Cette note est issue des discussions tenues le 13 septembre 2016, lors d’une journée de bilan de la mise en oeuvre des Directives volontaires (VGGT) qui a eu lieu au MAEDI, avec des interventions de : Ward Anseeuw (ILC), Amel Benkahla (Gret), Odile Conchou (Proparco), Lorenzo Cotula (IIED), Jean-Maurice Durand (FAO), Jean-Marc Gravellini (Compagnie fruitière), Jeanne-Maureen Jorand (CCFD-Terre solidaire), Fritz Jung (BMZ), Joachim Knoth(UE), Vincent Larrouze (MAEDI), Philippe Lavigne Delville (Pôle foncier/IRD), David Leyle (AFD), sabelle Manimbem (CCFD-Terre solidaire), Gautier Mignot (DGM), Stéphane Parmentier (Oxfam Belgique), Caroline Plançon (Banque mondiale), Sébastien Subsol (MAEDI) et Vincent Szleper (MAAF)
  • Note de synthèse
  • Publisher : AFD, Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE)
  • Year : 2017/01
  • 8 p.
  • Language(s) : Français
  • Comité technique Foncier et développement - Note de synthèse n°22
  • Domaine(s) :
  • Lire en ligne

Le 19 octobre 2016, à Rome, le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) a organisé une session de suivi de la mise en œuvre des décisions et recommandations du CSA dédiée aux Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts (DV1), quatre ans après leur adoption.
Afin de préparer cette session, la France a souhaité réunir des acteurs français et des alliés internationaux et européens pour échanger en amont de cette rencontre, et partager leur expérience en la matière. Une journée d’échanges intitulée « Gouvernance foncière : quel bilan quatre ans après l’adoption des Directives volontaires ? » a ainsi été organisée le 13 septembre 2016, au Centre de conférence ministériel, à Paris.
L’objectif de cet atelier était de croiser les analyses sur les facteurs de succès et d’échec dans la mise en œuvre des Directives volontaires. Les conclusions de la journée ont alimenté une note de position française, qui a permis de contribuer au débat international lors de la réunion du CSA.


Back