Accueil » Publications » Guide de bonnes pratiques d’hygiène : maîtrise de la qualité dans la transformation laitière au Burkina Faso

Guide de bonnes pratiques d’hygiène : maîtrise de la qualité dans la transformation laitière au Burkina Faso

  • Etude/Document de travail
  • Editeur : Ministère des Ressources animales; Chambre de commerce, d'industrie et d'artisanat
  • Year : 2005
  • 95 p.
  • Language(s) : Français
    • Publication à télécharger : 07687

Ce guide a été conçu pour les petites entreprises artisanales ou semi-industrielles transformant le lait cru ou reconstitué en lait pasteurisé, yaourt et lait caillé. Il analyse les dangers liés à la consommation de produits laitiers et décrit les bonnes pratiques d’hygiène permettant la fabrication et la mise sur le marché de produits sains pour le consommateur. Les pratiques proposées sont adaptées aux conditions de production des petites laiteries en mettant l’accent sur la pasteurisation systématique du lait et la formation du personnel à la gestion des risques. Validé par les pouvoirs publics, des professionnels, des chercheurs, des agents de développement, des responsables de laboratoires et de l’institut de normalisation, ce guide demeure cependant d’application volontaire. Pour qu’il contribue effectivement à créer un environnement propice au développement de la transformation du lait local, il devra tout d’abord être largement diffusé et transposé en supports de formation et d’information pour tous les acteurs de la filière lait, les organismes d’appui et les agents de l’État. Il devra ensuite être pris en compte dans la réglementation et dans la révision des normes recommandée par le comité de suivi. Enfin, il est d’ores et déjà nécessaire de réfléchir aux modalités qui permettront que son application puisse donner aux professionnels une reconnaissance de qualité. Ce guide a été rédigé par une équipe du Gret (Groupe de recherche et d’échanges technologiques) constituée de Martine François, Nathalie Niculescu et Issa Sabo (consultant SOCAQ) au Burkina Faso et par Cécile Broutin (Gret Sénégal), Youssouph Diédhiou et Mohamadou Dieng. Il a été élaboré en concertation étroite avec un comité de suivi sous l’égide du ministère des Ressources animales et de la Chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat et a bénéficié de l’appui financier de quatre projets de la coopération française : PAMIR (Projet d’appui au développement durable et de lutte contre la pauvreté en milieu rural), ARIOPE (Projet d’appui au renforcement institutionnel des organisations professionnelles d ‘éleveurs modernes), EIDév (Projet d’appui à l’environnement institutionnel et au développement du secteur privé) au Burkina Faso et le FSP : « Actions régionales pour la qualité dans le secteur Filières agroalimentaires/Consommation en Afrique ».


Retour